Débuter au feederMontages FeederPêche au feeder & quiver tip

Le montage feeder simple

Un montage feeder pour débutant !

le montage le plus simple !

Montage feeder idéal pour débuter, il permet de pêcher en étang et plan d‘eau mais aussi pour la pêche en petite rivière et canal. La simplicité de ce montage le rend facilement réalisable.

Comment cela fonctionne ?

Lors de la touche, le poisson saisit l’esche sur l’hameçon, entraîne le bas de ligne puis le corps de ligne. Par extension c’est tout le fil qui se met en mouvement et transmet la touche sous la forme d’un (ou plusieurs) “tiret” sur le scion. Selon l’appétit, la voracité et la taille du poisson la touche sera plus ou moins marquée.

simulation du montage avec des asticots

Un montage de sensibilité moyenne.

Le corps de ligne passe dans un émerillon. Lors du coulissement de celui-ci, le poisson peut percevoir une résistance et ainsi relâcher aussitôt l’hameçon. De la même manière la transmission de la touche vers le scion est entravée par le passage du fil dans cet émerillon agrafe. Une même touche aura donc moins d’amplitude qu’avec d’autres montages feeder.

simulation du montage

Un montage pour pêcher à courte distance (jusqu’a 30 m environ).

Ce montage feeder peut produire certains enmêlages lors du lancé et/ou du ramené ce qui le destine à un usage à courte distance.

Réalisation du montage feeder simple.

le principe du moulinet vers l’hameçon

  • Corps de ligne.
  • Émerillon agrafe sur le corps de ligne qui servira à attacher le feeder.
  • Système d’amortisseur, de buttée, pour stopper le coulissement du feeder sur le corps de ligne.
  • Raccord entre le corps de ligne et le bas de ligne. Émerillon ou raccord boucle dans boucle.
  • Bas de ligne : il sera plus ou moins long en fonction de l’humeur du poisson et de l’espèce recherchée.

A lire :  Quelle longueur de bas de ligne au feeder ?

Agrafes pour montage feeder.

Un émerillon agrafe classique peut convenir mais il existe des agrafes – perles qui sont
développées spécifiquement pour la pêche au quiver (ou la pêche à l’anglaise). Leur avantage est d’incorporer à l’agrafe une perle. Une fois en position de lancer, la perle vient s’appuyer sur la buttée (stop float ou …) et décale un peu plus le bas de ligne par rapport au feeder, limitant ainsi les risques d’emmêlage.

Agrafes et émerillons perles utilisés pour le montage

Exemples d’accessoires pour ce montage.

Une multitude d’accessoires peuvent être utilisés pour la création de ce montage :

1 Ici rien de particulier. On peut créer le montage avec un matériel de pêche de base destiné au départ à d’autres techniques : un petit émerillon simple, un stop float, et un émerillon agrafe.

2 « Drennan Quick Change Beads » un système pratique pour changer rapidement de bas de ligne, il simplifie à l’extrême le montage.

3 « Drennan Swivel Stop Beads » plus une agrafe perle. Le système Stop Bead de Drennan  est un deux-en-un : l’émerillon se glisse à l’intérieur d’une buttée en « caoutchouc », c’est l’accessoire idéal pour réaliser ce type de montages.

Détail des attaches bas de ligne

Détail des accéssoires utilisés pour la confection du montage

C’est un montage idéal pour débuter. Vous aurez les sensations et l’efficacité des autres montages en pêchant à courte distance. Il est extrêmement simple et peut être réalisé avec un matériel de pêche destiné à d’autres techniques, donc pas besoin d’acheter des accessoires spécifiques. Mais c’est également un montage très utilisé par les experts de la pêche au quiver pour les pêches à courte distance.

Les autres montages pour la pêche au feeder sur ce site :

Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Journaliste & créateur de contenus⎢Président du club Pêche Feeder Compétition à Rodez Aveyron⎢Team GURU France⎢Contact

30 Commentaires

  1. ces montages marchent bien uniquement a courte distance pour aller a 40 ou 50 metres et en appuyant le lancer le montage en boucle va mieux aussi bien en riviere qu’en étang apres tout est une question de temps passe au bord de l’eau a maitriser les lancer et acquerir la precision régle numero 1 de la peche au feeder

  2. j’utilise ce montage que 2-3 fois dans l’année pour mes pêches de début ou fin de saison et que je pêche finement. Par contre je le rends autoferrant la plupart du temps…
    Le reste de l’année c’est « ultimate » un peu partout ou montage « 3 boucles » en rivière.
    Après il faut savoir s’adapter en fonction des conditions et de l’humeur des poissons. C’est ce qui est le plus intéressant dans la pêche au quiver…

  3. Merci pour ces explications claires et précises,ainsi que les photos. Pour les débutants comme moi c’est très instructif.

  4. c’est sympa ce sujet
    perso j’adhère au montage 2, le 1 pas trop je trouve qu’il emmêle un peu…
    Je rajouterai une tresse sur le corps de ligne entre l’attache bas de ligne et la perle coulissante et ca roule
    Mais c’est une simple suggestion

  5. Bonjour à tous.
    Félicitation pour le Blog, que je découvre à l’instant.
    Pêcheur amateur du dimanche débutant (interdiction de se moquer ^^), j’aurais vraiment aimé tomber sur un article du même acabit il y ~ 3 ans quand j’ai acheté un peu de matériel. J’ai en effet, passé une dizaine de parties de pêche à trouver un montage simple qui me convient.

    Finalement, j’ai fini par faire un mix des 3 accessoires exposés en photo.
    – corps de ligne
    – un stop float
    – une perle agrafe (Korum)
    – un shock bead
    – boucle pour accrocher un émerillon agrafe

    Je recouvre la boucle et le haut de l’émerillon avec le shock bead
    Je règle un chouilla le stop pour faciliter un pseudo auto-ferrage
    Un bas de ligne via l’émerillon agrafe (40 cm j’aime bien)
    Le feeder, sur l’agrafe de la perle korum

    Je ne connaissais pas le « Quick change »
    si j’avais su … ça aurait encore facilité d’avantage !

    Pour le rangement, j’ai «solutionné» le problème avec un étui en bois tout en longueur.
    Je laisse un peu de fil, et je démonte ma canne (3 éléments) en laissant le moulinet + fil + ligne
    Et je viens rabattre le tout ensemble que je fixe avec un peu de fil de fer souple.
    Ça me convient parce que je gagne du temps lors du redéploiement, je pêche pour le fun + que pour me prendre la tête, et j’utilise toujours le sillon de rigidité intermédiaire.

    Et vous ??
    Vous refaites votre ligne à chaque fois ?
    Quelles idées pour solutionner le fait d’avoir des accessoires qui ne passent pas à travers le dernier anneau du sillon d’un diamètre réduit … ?

    1. Merci pour ce commentaire très intéressant !
      Non je ne remonte pas mes lignes à chaque partie de pêche. Mes montages sont préparés à l’avance et j’ai juste à les raccorder au corps de ligne une fois sur le lieu de pêche. La différence avec ta solution est que je suis libre de mettre le scion que je souhaite, la canne n’étant pas monté à l’avance.

      1. 1 mois plus tard … je reviens vers vous ^^

        J’ai testé un  » quick change beads  » de coloris noir.
        Sans doute un peu + discret que le duo shock bead + émerillon agrafe.
        Je ne trouve pas ça + rapide, pratique ou maniable. Question d’habitude ?
        Mais je ne suis pas mécontent d’avoir essayé.

        Toujours est-il que j’en reviens au  » problème  » de rangement.
        J’estime que c’est lié à cette page dédiée au montage (en effet, un débutant qui utilise un montage simple, se pose des questions simples sur le dé-montage le + facile … enfin moi, oui ^^)

        J’ai commandé une nouvelle canne (histoire d’avoir maïs et asticots en même temps pour 2 approches différentes, sans « temps mort » au bord de l’eau)
        Donc je vais devoir ranger 2 cannes (2 lignes) à chaque fin de journée.

        VINCENT, je n’ai pas bien compris l’histoire des montages et du raccordement. Est-ce une grande boucle en tête du fil qui sort du moulinet (ça, ça passe dans les anneaux) qui est reliée en début de partie de pêche avec une « boucle dans boucle » à une ligne préparée à l’avance (qui elle-même peut contenir boucle / boucle pour un diamètre corps de ligne supérieur au bas de ligne).

        Ma crainte, c’est de fragiliser la ligne trop haut et en cas de casse, de ne pas perdre qu’un bas de ligne, mais le stop + perle + cage feeder + bdl et hameçon …

        Merci de me répondre le plus simplement du monde (je ne serai pas vexé … je m’interroge vraiment sur les bases utilisées, logiques et rapides du déballage en début de partie de pêche / rangement en fin de session)

        1. Je vais essayer de te répondre simplement et je prévois aussi de faire un article sur cet aspect technique qui comme tu le soulignes est important :

          – Je prépare mes montages sur des portions de nylon de 60 cm en 25 à 30 centièmes. Ils sont rangés sur des plioirs type ligne de pêche au coup, ou sur des rondins en mousse. Ces montages sont terminés (à l’opposé du bas de ligne) par une petite boucle en 8.

          – Une fois la canne monté avec le nylon, je fixe à l’extrémité du corps de ligne (fil issu du moulinet) une petite agrafe de carpiste ou un émerillon à l’aide d’un noeud de cuillère. C’est à cette agrafe que sera raccordé le montage : la petite boucle dans l’agrafe.

          – Les cannes sont rangé dans un fourreau avec l’agrafe déjà fixée au corps de ligne.

          Pour changer le scion de la canne feeder et m’adapter aux conditions de pêche :
          – je retire (coupe) l’agrafe
          – j’enlève le nylon des anneaux que supporte le scion
          – je remplace le scion par celui de mon choix et je re-fais passer le nylon dans les anneaux du nouveau scion.
          – pour finir je re-fixe simplement l’agrafe au corp de ligne avec le noeud de cuillère.
          Le raccordement est très solide.

          – Les cannes sont pliés avec le nylon dans les anneaux. Chaque brin est plié tête bêche avec le brin précédent. Les brins sont maintenus ensembles avec une bande velcro. Le moulinet reste sur la canne et le tout est rangé dans un fourreau type « anglaise ».

          J’espère que c’est assez clair ? Article à suivre dans un petit moment 😉

          1. Très clair ; MERCI !

            C’est un peu près ce que je faisais pour pêcher au coup.
            Disons qu’envoyer ma ligne avec feeder (cage ouverte) à 30 m et ramener le tout régulièrement, je trouvais ça risqué avec une boucle en plus dans le montage.
            Mais je prends bonne note de tout ceci, et tenterait de recycler prochainement d’anciens supports / plioirs de lignes (ayant justement l’intention de préparer plusieurs bas-de-ligne … enfin  » montages complets  » du coup ^^ … pour alimenter rapidement mes 2 cannes au bord de l’eau).

          2. Bonjour Vincent je suis intéressé par ton système de changement de montage au feeder j’aimerai savoir quelle taille d émerillon tu utilises pour le raccordement au corps de ligne merci d’avance

          3. Bonjour, j’ai abandonné totalement ce principe … Avec le temps je préfère refaire mon montage en totalité. C’est finalement assez rapide et cela évite les organisations complexes et couteuses en préparation.

          4. Bonjour à tous.
            8 ans après, je suis toujours destinataire des notifications de ce fil de discussion ^^ Et c’est avec grand plaisir que je vais me permettre de re-commenter ce sujet. Je me considère toujours comme un pêcheur débutant, simple amateur (jamais de concours), et assumant pleinement mon côté « pêcheur du dimanche qui ne se prend pas (top) la tête ».

            À l’époque j’envisageais de déployer 2 cannes au lieu d’une seule. Aujourd’hui, quand c’est permis, j’en déploie jusqu’à 4 (exemple plan d’eau privé, gîte de pêche, etc.) et seulement 2 ou 3 lorsque un règlement limite le nombre.

            Indirectement, et sans « raconter ma vie », mon approche réponds quelque part à la question de la préparation du matériel puisque j’ai simplifié mes montages … et cela ne me pose presque plus de problème pour le démontage. D’ailleurs je coupe un peu du fil de pêche à la fin de la session et je recommence les montages la fois d’après. Il m’arrive souvent de profiter du temps de pêche en début et fin de journée pour (re)faire un montage en surveillant les autres lignes à l’eau.

            LE truc ultime qui m’a permis de faire ça c’est la démocratisation des feeders hybrides et des petits methods. Je m’explique.

            Ma ligne n°4 c’est du lourd, fil de 30, method feeder, si je peux je la déploie un peu loin de moi, avec une clochette, en lançant en bordure depuis la berge, cheveux 4 maïs, hameçon n°8 ou n°10, s’il n’y a pas de poissons-chats, je sais que quand ça va partir ça sera un poisson de belle taille. En fait la ligne est posée comme le ferait un carpiste avec son road-pod mais la différence c’est que lorsque je ramène un poisson, ce n’est pas un treuil, donc je me fais plaisir à devoir le fatiguer et à profiter. Bref, pour le montage ça dépendra du feeder, soit nœud palomar d’un côté et boucle-dans-boucle pour bas-de-ligne et anneau du feeder, soit « in-line » je bloque avec un stop-float d’un côté (éventuellement un p’tit plomb) et nœud palomar pour mettre un émérillon quick-change (protégé par une « perle souple » pour le bas de ligne. Je suis « nul » mais je mets moins de 3 minutes pour partir d’un fil vierge au montage fini.

            Ma ligne n°1 est la plus fine. J’ai arrêté d’essayer de rivaliser avec une canne au coup pour pêcher de la friture. Donc je ne pêche plus jamais la friture en me disant que si un ‘gros’ vient mordre, je serai prêt. Mais parfois si vraiment rien de mord (lignes 2/3/4), je fais le montage basique 3 boucles, avec un petit feeder cage où j’ai grillagé le fond, et une perle agrafe korum pour changer rapidement de BDL. En temps de montage, j’en sais rien, quelques minutes, mais puisque rien ne se passe, ça occupe ^^. Si en n°16 ça ne donne rien, je passe en n°18. Et si mes enfants (en bas age) viennent me voir, je passe même en n°22 pour pêcher vite, et c’est eux qui remettent à l’eau toutes les « baleines » que j’aurai attrapé.

            L’essentiel donc de mes montages / démontages / casses est sur mes lignes 2 et 3. Et c’est là que les feeder hybrides montés en ligne et les déclinaisons des methods plats (+ nombreuses qu’il y a 6 ou 7 ans je trouve) permettent de gagner du temps. C’est toujours le même montage, il suffit de connaitre un nœud (au pire on doit même pouvoir bloquer le feeder avec 2 plombs et faire du boucle-dans-boucle pour le bas de ligne, c’est à la portée d’un enfant … Au final j’utilise mes lignes (2) et (3) pour du poisson petit/moyen en variant les tailles d’hameçons, amorce/pellets 4mm et les esches (asticots/maïs).

            Enfin bref, je n’ai rien inventé, et c’est à la mode depuis quelques années (ex. ici : https://youtu.be/6GMAgwUxLjs?t=25 ). Et ce que je voulais dire c’est qu’au final en simplifiant mes montages, avec un peu de matériel, et en mettant plusieurs lignes, je m’amuse, je ne m’ennuie pas, et je n’ai plus trop de problème de préparation / démontage. Quand c’est possible (sessions quotidiennes consécutives en vacances, par exemple) je me contente de replier mes brins de canne en laissant le fil et le montage, je bloque tout ensemble avec plusieurs velcros, et je mets tout dans une grande caisse en bois. Pour y avoir réfléchi, y a plus grand chose à optimiser pour aller + vite (enfin si, faut avoir comme les barons à la chasse, les pêcheurs en concours de haut niveau ou les golfeurs, un caddie à ses côtés qui prépare son matos, mais bon voilà quoi ^^)

      2. Bonjour,
        Merci pour ce site plein d’info pratiques et super bien presentees.
        Chapeau!
        Une question: j’aimerais preparer mes milieu de ligne en avance (feeder, stop, etc) et pouvoir accrocher le tout au bas et au haut de ligne avec un petit clip+emerillon. Nous sommes deux pecheurs inexperimentes (papa/fiston) et nous perdons souvent le matos (je dois nous filmer pour avoir un bon betisier) et il faut tout remonter. Qq conseils? Le montage avec une boucle qui fixe le feeder me semble un bon clip-clip option. Avez vous de l’experience ou des conseils?
        Merci par avance

        1. Bonjour,
          Tu peux préparer tes montages à l’avance sur de plioirs, c’est la méthode que j’utilise. Tu les raccordes ensuite au corps de ligne avec une petite agrafe ou un émerillon simple. L’attache prés citée est déjà fixée aux montages. Ainsi il n’y a plus qu’un noeud à faire (noeud de cuillère) pour l’attacher au nylon issu du moulinet.
          Merci pour ce commentaire sympathique !

  6. Je vais à nouveau profiter de ce sujet, pour une autre question liée à une technique de montage  » simple « .

    J’aimerai tenter un montage avec :
    – corps de ligne (depuis le moulinet)
    – stop float
    – anti-tangle rigide avec agrafe (pour le feeder)
    – émerillon-agrafe (ou quick-change)
    – bas de ligne raccourci

    L’idée principale est de réduire la longueur du bas-de-ligne afin que l’anti-tangle empêche physiquement l’hameçon d’accrocher le feeder.
    J’en arrive à ma question.
    On m’a récemment déconseillé ce montage, qui ferait fuir les poissons, et qui ne respecterait pas les logiques d’aérodynamisme. Qu’en pensez-vous ?
    – Est-ce une bonne idée d’investir un peu (surtout en frais de port…) pour tester ?
    – Ou faut-il absolument éviter les anti-tangles (même fins) pour pêcher le blanc au quiver ?
    – Ce montage fonctionne-t-il en plus grand, si on respecte les proportions ?
    (bdl 10cm –> AT 25cm … bdl 20cm –> AT 50 cm)
    – est-ce-qu’avec le poids du feeder, c’est toujours le « côté » le plus court qui passe devant ; avec le risque que l’ensemble du montage revienne vers le corps de ligne (provoquant des emmêlements) ?
    c’est-à-dire qu’il faudrait inverser l’anti-tangle pour que l’agrafe du feeder soit plus près du bas de ligne ( hameçon) que du corps de ligne (moulinet). Ce qui sous-entend d’avoir un bas-de-ligne plus court.

    J’espère ne pas être trop hors-sujet avec mes interrogations ; mais ce montage (qui me semble simplifié et sans prise de tête en théorie) est peu décrit sur la toile (sans doute à raison ^^).
    Donc toutes les suggestions ou retours d’essais grandeur nature m’intéresse vraiment.
    Bref, si vous avez des infos : par avance merci !

  7. Ping : la pêche au pellets feeder
  8. Ping : Montage feeder pour débutant – Pecheur blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.