Accueil / Compétition & concours / Championnat international / Championnat du monde feeder 2013 en Afrique du Sud
3ieme-championnat-monde-feeder

Championnat du monde feeder 2013 en Afrique du Sud

« En Afrique du Sud, l’équipe de France n’est pas descendue du bus »

Rien à voir avec le feeder ! Mais cette formule est juste un petit trait d’humour, inspiré des déboires d’une autre sélection tricolore, pour annoncer que l’équipe de France n’a pas participé à la 3ieme édition du championnat du monde des nations de pêche au feeder.

La FFPSC (Fédération Française de Pêche Sportive au Coup) n’a pas accordé les crédits nécessaires au financement du voyage de l’équipe de pêche au feeder en Afrique du Sud. L’encadrement avait déjà pris ces dispositions en organisant un match avec 2 sélections tricolores et une sélection régionale au mois de juin.

Le lac de Bloemhof en Afrique du Sud
Le lac de Bloemhof en Afrique du Sud est un parcours de compétition bien connu – photo par Yulia Lisakovskaya

15 nations ont fait le long déplacement vers le pays le plus lointain de la liste, pour participer à cette épreuve le 23 et 24 novembre 2013. 6 nations de moins que lors du dernier championnat du monde chez nos voisins Belges.

steven-ringer-angleterre
Steven Ringer (Angleterre) a manqué de réussite en tirant une très mauvaise place lors de la 2ieme manche.

Le parcours retenu est le lac de Bloemhof situé au nord du pays. C’est un grand lac artificiel soumis à des vents violants et entouré de paysages désertiques. La population de poissons est essentiellement composée de carpes petites à moyennes. Seul le montage coulissant, avec un écart minimum de 50 cm entre le feeder et l’hameçon, est autorisé par le règlement de la FIPSed (Fédération Internationale de la Pêche Sportive en eau Douce). Donc pas de method-feeder pour cette pêche exclusive de carpes.

La pêche du Biélorusse Vadim Yakubovich - Photo par Alexander Yevmenenko
La pêche du Biélorusse Vadim Yakubovich – Photo par Alexander Yevmenenko

Au classement, les Hongrois confirment leur expertise de la pêche au feeder en finissant de nouveau 2ieme par équipe et en battant de justesse les Anglais. A domicile avec une pêche aussi atypique les SudAfs s’imposent logiquement. A noter la décevante 7ieme place des Hollandais, qui étaient sur place depuis 2 semaines pour préparer cette compétition. La bonne surprise vient de la République Tchèque, dernière de la précédente édition qui termine ici 4ieme. Le Portugal, pour sa première participation, termine 8ieme. Le podium individuel : 1er Casper J. Willemse – Afrique du Sud, 2ieme Josef Konopásek – République Tchèque, 3ieme Mátyás Sivák – Hongie.

italien-feeder
Angelo De Pascalis et les italiens finissent à une décevante 11ieme place.

 > Classement à télécharger ici

En 2014, c’est l’Irlande qui organise au lac de Inniscarra à proximité de Cork dans le sud du pays. C’est une pêche de gardons qui attendra l’équipe de France.

Ci-dessous : vidéo réalisée par l’équipe Hongroise dans laquelle on voit la préparation des amorces et l’usage de ce produit fluorescent, la fluorescéine.

A propos Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Pigiste pour le magazine de pêche n°1 "La Pêche et les poissons" depuis 2014⎢Capitaine adjoint de l'équipe de France Feeder. ⎢Contact

Voir aussi

vincent-hurtes-guru-master-pays-bas

GURU MASTERS compétition de pêche au coup en hollande

Retour sur ma participation au GURU Masters à Spuiboezem Pays Bas Le 11 juin dernier …

20 commentaires

  1. pour l’equipe de France feminine il y avait les crédits il n’y a pas si longtemps je pense que la peche au feeder n’interesse pas la ffpsc dans les autres pays c’est totalement different

  2. Les Hongrois sont à modèle à suivre, la fédé devrait en prendre de la graine: pays certainement moins riche que le notre, moins de blabla et plus de concret.
    J’aimerais bien savoir combien coûte un permis de pêche en Hongrie, parce que j’ai un vague sentiment de me faire bien arnaquer lorsque je verse quasiment 70€ et que je défalque la quotepart relativement modeste de l’aappma. Je constate qu’avec la somme restante, on n’est tout de même pas capable d’envoyer nos pêcheurs à un grand événement…

    • La FFPSC (Fédération Française de Pêche Sportive au Coup) est financée par les licences sportives de pêche au coup. Il y a peut être des subventions qui viennent de la Fédé de pêche (elle financée par les permis) mais ce n’est pas le volet le plus important du budget. Mais ton raisonnement tient quand même 😉

  3. merci du retour vincent

    les Belges y sont allés mais je sais pas du tout si le montant que les pêcheurs ont du sortir de leur portefeuille

    Guido

  4. Salut Vincent,
    En parlant de l equipe de France feminine, lors de leur competition a la grande canne en Afrique du Sud, beaucoup d’autres équipes avaient utilisé la fluoresceine avec succès. Sais-tu si ce produit a été utilisé pour le feeder ?
    Julien

  5. Salut Vincent,
    Très bonne vidéo, merci. Je pense que je vais essayer la fluorescéine. Je l avait utilisé il y a quelques années dans un autre domaine pour contrôler l’évacuation des eaux de pluie. Le produit etait en liquide.
    Je vais essayer d en trouver. Je précises pour ceux qui ne connaissent pas, ce produit est non poluant. L as-tu déjà essayé ?
    Julien.

    • Non je suis comme toi 😉 la vidéo est vraiment super, dommage que ce soit en hongrois.

      • J’ai bien aimé cette vidéo. Le problème avec le Hongrois c est qu il est difficile de trouver un copain de cette origine pour faire la traduction…
        J ai aimé leur fluidité dans l epuisetage malgres le vent de dingue.
        Pour revenir a la fluoresceine, même si je ne crois pas à l appat miracle, j ai envie d essayer. Je pense qu on peut en trouver dans les magasins de bricolage rayon plomberie. On se tiens au courant.
        Julien

        • Ok Julien.
          En poudre, sous sa forme concentré (celle utilisé dans la vidéo), fluorescéine est très chère. Je sais que c’est un produit que l’on trouve dans certains gilets de sauvetage. A voir ce qui sera le plus simple à trouver 😉

  6. ce qui fait que les hongrois sont bons au feeder c’est qu’ils y pechent depuis qu’elques années et nous pauvres Français on est a la traine comme d’habitude pour la fluroceine il y a le produit de chez korda ca s’appelle goo en plusieurs parfum

    • Jean Marc c’est « seulement » la 2ieme participation des Hongroies au championnat du monde (sur 3 édition).

      • Vincent, le feeder fait partie de la tradition de pêche en Hongrie, peu importe le nombre de participations à des championnats du monde (le fait même qu’il n’y ait que 3 championnats du monde en feeder traduit un intérêt international relativement tardif pour cette pratique). Au niveau national, la Hollande, l’Allemagne ou la Hongrie (ces 3 pays ont un peu le même type d’approche) ainsi que la GB pratiquent depuis fort fort longtemps.

  7. c’est vrai qu’ils parlent bien hongrois ! sinon, je vois des moyens colossaux mais aussi le nombre sponsors sur les tee shirts…………….les pêcheurs semblent avoir leurs propre matos (caisses, cannes et petit matériel). Là aussi, les coûts de logistique doivent être importants.
    En conclusion, pas de conditions de pêche optimales, pas de performance ! même si certains disent le contraire…………….

  8. le probleme de cette federation cest largent depense par les menbre de cette ffps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *