En pêche de compétition, il arrive que rien ne se passe comme prévu. La confiance et les certitudes engrangées pendant les entraînements se révèlent infructueuses le jour de la compétition. C’est précisément ce qui s’est produit pour l’équipe Belge lors du championnat du monde feeder 2014 en Irlande.

Patrick Vanhoo fait partie des coaches qui attachent énormément d’importance à la cohésion de son groupe. Il sélectionne même ses pêcheurs en fonction de l’état d’esprit qu’il souhaite pour son équipe. Le coach Belge est celui qui a le plus insisté sur cet aspect de la préparation. Un championnat du monde, c’est en gros 10 jours de vie commune pour le staf et les pêcheurs. Pour lui, construire une équipe soudée, déterminée à atteindre le même objectif dans la compétition, est une priorité.

ERIC COURTENS

ERIC COURTENS

Mais ce n’est pas tout, Patrick Vanhoo affiche aussi une belle confiance et de la motivation. Ce n’est pas gratuit, les ambitions de l’équipe Belge sont légitimes, j’en veux pour preuve :

  • La préparation réalisée par certains pêcheurs qui sont venus s’entraîner plus tôt dans la saisons en Irlande. C’est le cas notamment de Frank Van Warderen qui se classe second du match international organisé début juin sur le parcours du championnat du monde. Il devance à cette occasion toute l’equipe d’angleterre.
  • La préparation du team qui est venu sonder le parcours avec un echo-sondeur pour repérer précisément les places pièges où il y a des accrocs.
FRANK VAN WARDEREN

FRANK VAN WARDEREN

Les pêcheurs belges ont la réputation d’être des spécialistes des pêches de brèmes. Une notoriété qui s’est d’ailleurs vérifiée lors de la dernière coupe Rive à Saint Etienne de Cantalès. Lors du championnat, de nombreuses équipes ont misé leur stratégie sur les brèmes pour prendre plus de poids. Lors du dernier jour d’entraînement officiel, j’ai assisté à une scène qui donne raison à l’optimisme du coach Vanhoo : En passant derrière l’équipe belge, je vois les 5 pêcheurs prendre simultanément une brème ! Scène impressionnante quand on sait la difficulté qu’on eu les compétititeurs pour trier ces poissons. En voyant cela, tous les observateurs qui circulaient à l’arrière des box, s’arrêtent net pour tenter d’entrevoir un ingrédient de cette réussite. Patrick Vanhoo tient alors une preuve de l’efficacité de sa stratégie, mais ne voulant rien dévoiler, il demande aussitôt à son équipe de stopper la pêche. Toutes les cannes sont relevées !

BERT DE MULDER

BERT DE MULDER

Une confiance et un optimisme qui n’est donc pas tombé du ciel. Oui mais voilà, le samedi rien ne se passe comme prévu pour les belges et ceux qui ont trop recherché les brèmes. La Belgique se classe finalement 17 ieme loin de la 5 ieme place espérée. La déception du coach est à la hauteur des espérances qu’il avait mis dans sa minutieuse préparation. Je l’ai croisé plusieurs fois durant le weekend de championnat, il avait perdu son sourire et ne pouvait cacher sa grande déception. La pêche de compétition est décidément ingrate !

BENNY MERTENS

BENNY MERTENS

MICHEL DE DRUYN

MICHEL DE DRUYN

A suivre sur peche-feeder.com :

D’autres vidéos tournées lors de ce championnat sont disponibles, voici le programme :