Accueil / Barbeaux / Pêche du barbeau en petite rivière

Pêche du barbeau en petite rivière

Pêche du barbeau en petite rivière, introduction au « spécimen Hunting » et respect du poisson.

Un petit film pédagogique qui nous explique comment pratiquer la pêche des beaux barbeaux en petite rivière, et comment prendre soins des barbeaux lors de leur capture.

En Angleterre il existe une catégorie de pêcheur qui sont spécialisés dans la pêche de beaux spécimens de poissons blanc, qu’il s’agisse de Gardons, Tanches, Chevesnes et Barbeaux. Le barbeau est un poisson très bagarreur qui offre beaucoup de sensations lors de sa pêche. Quelques pêcheurs Anglais passionnés par cette espèce de poissons, se sont structurés sous la forme d’une organisation de protection du Barbeau : la Barbel Society. Cette « association » mène des opérations pour préserver l’habitat des barbeaux, elle se veut également garante d’un certain style de pêche du barbeau où le respect du poisson est au centre de cette pratique.

Pêche du barbeau en petite rivière

La technique de pêche vise à sélectionner un beau spécimen de barbeaux.

Pour cela le pêcheur amorce massivement avec des esches pures (casters et chènevis) à l’aide d’un « bait dropper ». Le but n’est pas de faire le maximum de poissons mais de prendre un gros Barbeau. L’amorçage est une étape importante. Il peut même être fait la veille de la partie de pêche, pour être certain que les gros barbeaux soient bien avertis de la présence de nourriture en quantités. Le montage est intéressant : Le pêcheur utilise un bas de ligne avec un montage au cheveu sur lequel il colle plusieurs carters avec de la colle prise rapide. Il utilise aussi un très gros feeder fermé pour laisser son montage en action de pêche pendant un long moment.

Barbeau en vue subaquatique

Ce film montre comment pêcher le Barbeau dans ces petites rivières mais son but premier est de nous expliquer les bonnes pratiques pour ne pas faire souffrir le barbeau lors de sa capture. Toutes les phases sont détaillées : la mise à l’épuisette, retirer l’hameçon, la pesé et comment relâcher le poisson. Tout ceci semble extrêmement précautionneux et on peut se demander si il n’en fait pas un peu trop ! Le barbeau est très bagarreur et laisse toutes ses forces dans le combat, à tel point qu’il est comme « évanoui » lorsqu’il arrive dans l’épuisette. Il faut bien comprendre l’objectif : perturber au minimum la vie du poisson et donner au passage entre les mailles du pêcheur le minimum d’impact sur la vie du poisson, son cycle : de croissance, d’alimentation, de reproduction.

Bien évidemment ce petit documentaire est en Anglais, mais la mise en scène est très explicite et la compréhension du sujet peut se passer de commentaires.

A propos Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Pigiste pour le magazine de pêche n°1 "La Pêche et les poissons" depuis 2014⎢Contact

Voir aussi

herwin-kwint-et-vincent-hurtes

Des pêcheurs très occupés !

La pêche au coup n’est pas réellement de tout repos ! J’aime beaucoup voyager et …

16 commentaires

  1. une film superbe , qui illustre bien la  » pêche à la méthode anglaise  » .

  2. Super video en effet pour les images et l’état d’esprit …
    faudrait que je pense à ma trouver un coin à Barbeau près de chez moi ça fait vraiment envie!!!

  3. Je suis anglais qui habite en Aveyron. La pèche pour les barbeau était très bien parce qu il n y avait pas beaucoup de personnes qui s’intéressent avec ces choses et maintenant vous donnez des infos comme ça. Je suis désolée. Mais non vraiment c’est super que les choses comme ça arrivent ici. Bonne chances a tous.
    J’espère est possible me comprendre.

    • Un Anglais qui pêche le Barbeau dans l’Aveyron !! Cela fait au moins 3 raisons de me plaire. Merci du commentaire et il y aura du barbeau pour tout le monde!! Le plus compliqué dans le département c’est de savoir dans quelles zones des rivières ils se trouvent et à quelle saison.

  4. je habit a le temple sur lot,je desire un bon place for le barbel acote chez moi? salut a tous

  5. Superbe vidéo !!!

    Moi, personnellement, je ne m’y prend pas comme cela pour les remettre dans l’eau et cela les préserve tout aussi bien. (je n’ai pas dis que cette façon de faire n’était pas bonne !)
    Je les pêche dans l’Ardèche en étant debout dans l’eau ce qui facilite sa libération. Je le maintient face au courant avec les mains. Cela a l’avantage de bien le ré oxygéné et si il n’y a pas assez de courant, je lui fait faire des mouvement en avant, en arrière 😉

    Petite question: quelqu’un sait avec quoi il colle les casters ?

  6. Trés belle vidéo ,tres bon pêcheur !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *