Accueil / Brème / Les feeders ouverts – les différents types de feeders.

Les feeders ouverts – les différents types de feeders.

feeder-ouvertOn les appelle feeders ouverts ou feeders pleins :

  • Feeder ouvert par opposition à un feeder fermé (capsule à asticot) car il est ouvert à ses deux extrémités.
  • Feeder plein par rapport au cage feeder qui lui est largement ajouré.
    Le type de feeder que l’on va utiliser fait partie intégrante de la stratégie de pêche au quiver, ils ont tous leurs spécificités propres : petit zoom sur les feeders ouverts.

Dessine moi un feeder !

Dans l’inconscient du novice, un feeder est une cage. Le cage feeder est sûrement le premier choix du débutant et ceci est bien logique. C’est pour cette raison que les feeders ouverts sont assez rares. Leur corps est constitué d’un tube en plastique plus ou moins percé d’ouvertures et il en existe une grande variété de modèles.

Avantages et inconvénients

  • Ils permettent de retarder la libération de l’amorce. L’amorce se désagrège et travaille au contact de l’eau; ici elle est comme protégée dans un tube. L’amorce et les esches sont donc libérées sur le fond et non tout au long de la descente comme cela peut être le cas avec une cage.
  • Ce sont des feeders qui permettent de lancer plus précisément.  Sans savoir trop pourquoi ils offrent aussi moins de prise au vent.
  • Ils permettent de transporter une grande quantité d’esches (asticot, maïs, pellets, vers coupés) sur le fond et d’alimenter son coup avec une grande précision.
  • Autre avantage et non des moindres : Lorsque vous ramenez votre ligne ces feeders ont la particularité de remonter à la surface beaucoup plus rapidement q’une cage. Cela permet d’éviter les accrocs qui sont proches de la berge et de pêcher plus sereinement. Ce sont les parois “opaques” de ces feeders qui sont à l’origine de cette caractéristique importante. Très utile quand on pêche un secteur ou il y’ a une cassure franche à 15 m du bord par exemple.
    ( Merci à Mika qui me rappelle mon oubli dans les commentaires)

Pour le remplir, commencez par créer un bouchon d’amorce plus ou moins important afin d’occulter une des ouvertures. Remplissez ensuite avec vos esches, puis refermez l’autre extrémité avec un autre bouchon d’amorce.

feeder-ouvert-amorce-asticots

  • Il a aussi l’inconvénient de son avantage; le temps de libération des esches et de l’amorce peut être très long (voir vidéo en bas de page). Il faut bien appréhender cette durée et ne pas tasser aussi fort le mélange qu’on ne le ferait avec une cage. L’amorce et les esches peuvent rester « coincés » et seront éparpillés tout en ramenant le feeder sur la berge. Ceci aurait des conséquences désastreuses sur la précision de pêche. ( A ce sujet voir la vidéo dans l’article sur l’amorce)

Quand et comment l’utiliser / Le feeder à gros poissons

Pêche en grands lacs

Assez peu de prise au vent et possibilité de déposer amorce et esches dans de grandes profondeurs, voici des arguments tout indiqués pour pratiquer la pêche au feeder en grands lacs. Ils offrent aussi une bonne précision des lancers à grande distance même si ce ne sont pas les meilleurs pour cet exercice.

Pêche des gros poissons

asticots-rouge-amorceComme vous pouvez le voir sur la vidéo, ce type de feeder est idéal pour déposer de grandes quantités d’asticots sur votre coup. Le contenu du feeder arrive presque intact sur le fond. Il y a assez peu de particules en suspensions dans la colonne d’eau et cela évite d’attirer les petits poissons (voir la pêche au feeder des petits poissons).
Exemple de stratégie pour la brème : une fois votre coup amorcé avec une cage, lorsque les brèmes commencent à s’installer à table, utilisez ce type de feeder afin de garder ces beaux poissons sur le coup. Car les brèmes sont plutôt intéressées par les esches et moins par l’amorce.

Voici une vidéo de démonstration du travail de l’amorce et des esches dans les feeders ouverts made-in peche-feeder.com. En voyant cet amalgame d’amorce et d’asticots grouillant sur le fond, on comprend mieux que cela soit irrésistible pour les poissons…. Enfin, il faut être pêcheur pour comprendre cela 😉

Vidéo à comparer avec celle réalisée avec une cage remplie d’amorce.

A propos Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Pigiste pour le magazine de pêche n°1 "La Pêche et les poissons" depuis 2014⎢Capitaine adjoint de l'équipe de France Feeder. ⎢Contact

Voir aussi

moulinet-shimano-super-GT-RD-4000-6

Moulinet Shimano Super GT RD 4000 : beau et efficace

En matière de moulinets, Shimano a l’art de produire des bêtes de courses. Je suis …

19 commentaires

  1. Encore un article sympa…
    J’utilise en feeder ouvert les Drennan vert. Dans des coins profonds (3 m et plus) comme tu le dis sur le serrage de l’amorce, mais aussi dans des coins encombrés. En effet ces feeders ont pour autre avantage de remonter plus rapidement à la surface qu une cage classique.

    • Merci du compliment Mika!
      Ils remontent vite à la surface et c’est un sacré avantage ! Il me semblait bien que j’oubliais quelque chose 🙁 Je rajoute de ce pas un paragraphe. Merci pour la remarque.

  2. Bravo pour ce beau tuto sur les cages ouvertes,vraiment bien fait

  3. ne change rien car tout y est: style, qualité des textes, look&feel du site, photos. Très classe et pro, limite british.

    Un autre avantage de ce genre de feeder est que l’on peut partir d’une amorce très peu mouillée qui est de ce fait très explosive. Un bon tassage compense pas mal de manque de mouillage. On peut ensuite encore passer à un feeder grillagé en mouillant plus, l’inverse maille > open end est déjà plus compliqué car un mouillage plus important de « l’amorce pour grillage » pourra compliquer la sortie d’un open end.

    • Merci David tes compliments sont très sympas !
      Tu as raison de préciser il faut être prudent avec le pouvoir collant des amorces en utilisant ce type de feeder. Comme on le voit dans la vidéo, incorporer des asticots vivants dans le feeder facilite la libération de l’amorce. Tout ceci s’apparente à des « réglages ».

  4. super article
    explications tout a fait exactes perso je fais comme toi en début de peche j’utilise un feeder grillagé pour attirer au plus vite le poisson et ensuite feeder ouvert ou quand le fond est supérieur a 2m50.

  5. Il y a l’astuce du léger « secouage de ligne » fréquemment employée par les Allemands. Ils donnent de petites tirées au fil en le tenant juste au-dessus du moulinet.
    Ca a pour effet de faire nuager le feeder (et de le vider) tout en essayant de ne pas le déplacer de trop pour éviter que l’hameçon se plante dans un débris (et ça déclenche souvent une touche lorsque les poissons pinaillent)

  6. Pour moi ces feeders sont le top pour le barbeau ! dommage qu’en france on ne les trouve pas dans des poids supérieurs à 60gr.

    • Rien ne t’empêche de te les bricoler ou de transformer tes cages en feeder ouvert en les enroulant de chatterton. Ca marche très bien à partir du moment ou on ne pêche pas à longue distance.

  7. Je suis amateur du feeder , je voudrais une actuce pour garder la bonne distance en action de pêche.
    J’utilise un marqueur de fil pour garder la bonne ditance, il ya t’il d’autre astuces, noeud sur corps de ligne,
    Braclet de caoutchouc avec ligatures, comment les réaliser. Merci de vos réponses.

    • Pour conserver la même distance de lancer tout au long de la partie de pêche, vous pouvez utiliser leLigne-clip du moulinet. C’est la petite languette qui est sur les bobines. On coince le nylon dans cette « languette » une fois le feeder lancer à la bonne distance. On conserve ce réglage tout au long de la partie de pêche pour toujours lancer au même endroit. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *