Tendance

Anatomie d’une canne feeder

Comment choisir une canne feeder ? 2/4

Quelles sont les composantes d’une canne feeder et comment faire son choix ?

Nous avons vu dans le précédent article comment déterminer la puissance d’une canne feeder. Dans ce nouveau volume nous allons voir quels sont les éléments qui la composent, comment chacun d’eux caractérise la canne feeder et doit vous guider dans votre choix.

La longueur

La longueur des cannes feeder est comprise habituellement entre 2,7m à 4,5m. La moyenne est de 3,6m soit 12 pieds, c’est la longueur standard recommandée pour débuter. En eau close, plus vous devez pêcher loin plus vous avez besoin d’une canne longue, elle représente un meilleur levier pour lancer avec précision à longue distance. A l’inverse une canne courte est plus adaptée pour pêcher agréablement à courte distance.

canne-feeder-choisir-14
La taille de canne idéale pour débuter en plan d’eau est 3,6m.

La puissance

La puissance est généralement exprimée en gramme sous la forme d’un écart entre une puissance minimum et une maximum. Ces mentions sont théoriques et parfois même approximatives, mais elles restent une très bonne indication pour déterminer dans quelles circonstances utiliser la canne. L’intervalle de puissance à l’intérieur duquel une canne feeder livrera le meilleur d’elle-même est souvent bien plus restreint que celui indiqué par les fabricants.

> Voir dans cet article comment déterminer la puissance d’une canne feeder

canne-feeder-choisir-1
On adapte la puissance de la canne au poids du feeder nécéssaire.

L’action

Critère déterminant d’une canne à pêche, on va opposer les actions très souples, dites paraboliques, aux actions raides, dites “de pointe”. Entre ces deux extrêmes, il existe une multitude de variations. Certaines cannes ont une action plus complexe afin de répondre aux différentes phases de la pêche au feeder : le lancer, le ferrage, le combat avec le poisson. Le résultat est parfois assez difficile à décrire.

canne-feeder-choisir-2
L’action de la canne doit permettre de répondre à toutes les phases de la pêche : lancer, férrer, combattre le poisson …

Type et disposition des anneaux

Les gros anneaux favorisent les lancers longs et précis. Les petits anneaux améliorent la sensibilité de la canne. Leur disposition est importante pour la pêche à longue distance. La qualité et le poids des anneaux peuvent influer sur la qualité et la sensibilité de la canne mais aussi et surtout sur son prix ! Le choix des anneaux doit être en cohérence avec le reste de la canne et le fruit d’une conception d’ensemble. Davantage que la qualité, leur positionnement sur le blank est primordial pour une canne feeder.

canne-feeder-choisir-1-5
Certains modèles de canne sont équipés d’anneaux de très haute qualité et extrêmement légers.

La poignée

C’est elle qui transmet les informations au pêcheur. Toujours proportionnelle à la taille de la canne, c’est un élément prépondérant lors du lancer et du combat avec le poisson. Sa longueur est importante sur les modèles destinés à la pêche à longue distance car elle joue le rôle de levier pour faciliter les lancers. En liège ou en matériaux synthétiques, on retrouve une ergonomie spécifique avec un profil carré qui facilite l’appuie de l’avant bras. Un plus pour le confort lors du combat avec de beaux poissons. La finesse de l’ensemble améliore la sensibilité canne en main.

canne-feeder-choisir-5
La taille de la poignée s’adapte au type de pêche (voir tableau en bas de page).

Le Blank

La qualité du Blank

Le blank est la tige en carbone, l’élément constitutif qui fait toute la valeur d’une canne et forcément son prix aussi. Il donne à la canne ses caractéristiques essentielles, son poids, sa finesse, sa puissance, son équilibre, sa sensibilité, sa résonance, son action … Il existe une multitude de blanks différents qui correspondent à des techniques de fabrication différentes. Selon le procédé et la qualité du carbone on obtient des tiges plus ou moins fines, robustes et coniques.

canne-feeder-choisir-3
Un blank fin offre de la sensibilité et de la souplesse. Un blank épais donne de la puissance et de la solidité.

Le poids, la finesse, la sensibilité, la maniabilité …. le plaisir !!

Le pêcheur au feeder manœuvre constamment des poids importants avec sa canne. C’est une pêche active, et une canne puissante peut devenir très lourde. Lancer, ramener, ferrer, manipuler intensément une canne lourde peut rapidement user physiquement le pêcheur. Inexorablement, les gestes seront moins précis et moins réactifs, le résultat de la pêche s’en ressentira forcément. Le blank est le capteur des sensations que peut offrir la prise des poissons. Un blank fin et sensible va décupler cette perception.

canne-feeder-choisir-1-7
Le blank doit transmettre un maximum de sensations au pêcheur.

Un blank de mauvaise qualité peut être compensé par une conception parfaitement étudiée. L’idéal étant bien évidemment de s’orienter vers un blank de haute qualité, il est généralement associé à une très bonne conception même si ce n’est pas systématiquement le cas.
Nous aurons l’occasion de revenir sur le choix du blank et ses caractéristiques car c’est un sujet très vaste.

canne-feeder-choisir-6
Le choix du blank caractérise la canne.

La Gamme de scions

Les cannes feeder sont terminées par un porte scion. C’est le principe même de la technique feeder (Quiver devrait on dire). Une série de cannes feeder est idéalement associée à une gamme de scions. Au moment de choisir une canne il faut inévitablement jeter un œil du côté des scions disponibles pour ce modèle. Une gamme de scion bien étudiée couvre une large plage de puissance (Oz) avec des scions fibre et carbone.

canne-feeder-choisir-1-4
La gamme de scion qui accompagne une série de canne est un élément prépondérant dans le choix.

Conclusion

L’addition d’éléments haut de gamme : poignée, anneau, blank …. ne garantit pas forcément d’avoir une bonne canne feeder. C’est par contre la certitude d’obtenir un prix élevé. La conception d’ensemble, la façon d’agencer ces différents éléments doivent être le fruit du développement et d’une réflexion. Quand cette conception est portée par de véritables experts, qui ont saisi toutes les subtilités de la pêche au feeder, il est alors possible de trouver des cannes qui offrent une très bonne réponse. Les cannes feeder ont forcément des domaines de prédilection dictés par leur longueur, leur puissance et leur action, et tous les éléments qui composent leur anatomie doivent se mettre au service de ces aptitudes.

Tableau récapitulatif

Anatomie d’une canne feeder en fonction des circonstances de pêche.

Type de pêche /

Anatomie de la canne feeder

Pêche fine à courte distance en étang et petits canaux. Pêche en lac moyenne distance (standard). Rivière standard Longue distance – 60m et plus Heavy feeder / Pêche en fleuve et grande rivière. Method et carpes en étang ( carpodromes)
Longueur de la canne 2,7m à 3,3m 3,3m à 3,9m 3,6m à 3,9m 3,9m à 4,2m 3,9m à 4,5m 3,3m à 3,6m
Puissance 20 à 40 gr 30 à 60gr 40 à 120gr 50 à 120gr 80 à 200gr 20 à 80gr
Action Souple, parabolique à semi parabolique Parabolique à Semi parabolique Semi parabolique à action plus rigide. Semi parabolique à action plus rigide. Rigide pour contrer le courant Semi parabolique
Poignée Courte et fine Fine et moyennement longue Longue, fine à plus large. Poignée très longue et fine pour donner un bon levier pour les la longueur des lancers. Longue pour les lancers délicats avec des feeders lourds. Moyenne et épaisse pour un combat confortable.
Anneaux  Small Small à médium. Premier anneau placé haut au-dessus du porte moulinet. Anneaux inclinés recommandés. Incliné taille médium. Incliné et très gros au-dessus du moulinet. Le positionnement doit être adapté aux lancers lointains. Gros anneaux solides. Médium.
Type de blank Sensible avec une bonne résonance pour pouvoir pêcher les petits poissons. Réserve de puissance modérée, bonne résonance. Bonne réserve de puissance au niveau de la poignée. Plus de souplesse sur la pointe. Réactif avec une bonne réserve au-dessus de la poignée. Blank plus conique avec un diamètre plus important au niveau de la poignée pour la solidité de la canne. Solide Solide, puissant et souple pour pouvoir travailler les poissons.
canne-feeder-choisir-1-6
En rivière il faut utiliser des cannes plus longues.

Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Journaliste & créateur de contenus⎢Président du club Pêche Feeder Compétition à Rodez Aveyron⎢Team GURU France⎢Contact

2 Commentaires

  1. Bonjour Vincent. Comme toujours je trouve vos articles très intéressants. Je ne pêche plus qu’au feeder (hormis le carnassier) et je me demandais si vous pourriez nous faire un article comparatif sur les cannes feeder: Marque/longueur/puissance/maniabilité/prix. Vu toutes les cannes qui nous sont proposées, nous avons souvent de gros problèmes pour choisir, surtout quand il n’y a pas de magasin de pêche à proximité et que l’on doit faire son choix sur le net. Votre tableau récapitulatif donne de bonnes indications mais à anatomie de canne égale et d’une marque à l’autre est-ce que les sensations seront les mêmes. Comment savoir si le blank possède une bonne résonnance, est solide, puissant, souple, etc… les indications des vendeurs nous donnent souvent les réserves de puissances et basta.
    Cordialement.

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire !
      Effectivement le choix reste difficile, le mieux est de pouvoir tester le matériel en main propre … Mais pas simple de disposer d’un large choix de cannes devant soit pour se faire une idée …
      Je vais publier 2 autres articles sur le sujet et notamment un au sur les blanks. Pour vous faire une idée plus précise je vous propose de consulter les anciens tests de cannes publiés sur le site en suivant ce lien : https://peche-feeder.com/peche/materiel-de-peche/canne-feeder/

      A bientôt !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.