Accueil / Matériel de pêche / Amorce feeder / la pêche au quiver et le Specimen hunting

la pêche au quiver et le Specimen hunting

La pêche au quiver est une technique redoutable pour pêcher les beaux specimens de poissons blancs.

Pour un pêcheur qui pratique la pêche au feeder en “loisir” (c’est à dire en dehors du contexte de la compétitionle Specimen Hunting peut devenir un véritable objectif.

Voici donc une méthode pour sélectionner les gros poissons et se transformer en “Specimen Hunter” !

Dans un plan d’eau ou une rivière, toutes les tailles de poissons cohabitent. La prise de beaux spécimens est généralement un concours de circonstance lors d’une journée de pêche au feeder “classique”. Les gros poissons sont minoritaires en nombre mais sur un coup bien amorcé, ils peuvent imposer la loi du plus fort (du plus gros) pour prendre la place des plus faibles (des plus petits).

specimen-carassin-feeder-peche

Selon ce principe théorique, bien connu des carpistes, plus longtemps un coup sera amorcé, plus il aura de chance de rassembler les beaux sujets d’un plan d’eau.
Voilà donc la solution ! Amorcer son coup à l’avance pour laisser le temps aux gros poissons de s’y installer.
Plus l’étendue d’eau sera grande, plus il faudra s’y prendre à l’avance et plus il faudra amorcer en quantité. L’amorçage préalable (pre-baiting en Anglais) est utilisé par l’ensemble des spécialistes Anglais du specimen hunting. Le principe est assez simple mais demande une organisation spécifique de votre sortie de pêche.

Les étapes pour une approche du Specimen Hunting :

1- Choisir son coin de pêche :

Il peut être intéressant et même instructif de s’orienter vers un poste que l’on connait bien. Cette technique de pêche réserve toujours des surprises, même dans un endroit que l’on pense bien maîtriser. Il faut aussi s’assurer que le coin amorcé sera disponible le lendemain quand on reviendra y pêcher. Une solution consiste à amorcer la veille au soir et de commencer à pêcher le lendemain matin très tôt, ainsi la place est assurément libre. On peut aussi dormir sur place (comme le font les carpistes). Il faut aussi s’assurer que la pêche sera possible à cet endroit, que le fond n’est pas encombré et ne comporte pas d’accrocs.

Chaque milieu aquatique a ses spécificités et donnera naissance à de beaux spécimens d’une espèce en particulier :

Tous ces poissons sont susceptibles d’être ciblés lors d’un amorçage préalable.

coin-peche-tarn-aigueleze

2- Amorce et esches :

Adaptez l’amorce et les esches aux poissons recherchés, même si il n’est jamais garanti que ce soit cette espèce qui réponde le mieux (voir mon expérience en bas de page).

Pour pré-amorcer le coup, on peut utiliser des esches pures : Asticots, graines (maïs, chenevis, blé, tiger nuts …) pellets, bouillettes etc… Ou encore un mélanges de ces esches avec de l’amorce.

amorce-graine-feeder

Placez un repère flottant, comme un « marker » de carpiste ou un gros flotteur bolognaise et frondez dessus les esches amalgamées avec l’amorce. Ou bien utilisez un spod (comme les carpistes) pour propulsser des esches sur le coup.

Il est important de bien connaitre la distance à laquelle on amorce, pour pouvoir facilement la reporter sur le moulinet de votre canne feeder et pouvoir pêcher exactement sur le même coup.

3- le montage pour sélectionner les beaux specimens :

En général, lorsqu’il s’agit de pêcher les gros poissons, on privilégie un bas de ligne assez court et un montage où l’hameçon est présenté à proximité du feeder source de nourriture.  Le montage feeder hélicoptère répond très bien à ce critère. Les gros poissons étant par nature méfiants et le coup étant logiquement déjà riche en amorce, le choix d’un plomb d’arlesey à la place du feeder peut s’avérer payant. Ce type de plomb est bien plus discret lors de l’impact dans l’eau et ne risque pas d’effrayer les beaux poissons paisiblement installés sur le coup depuis plusieurs heures.

montage-feeder-helicoptere

A lire : cet article dans lequel vous trouverez plus de détail sur les montages et les appâts pour la pêche des beaux spécimens de poissons blancs : 6 montages pour la pêche des specimens

2 videos à regarder avant de se lancer dans le specimen hunting au quiver.

Je vous propose 2 vidéos dans lesquelles sont présentées les étapes de cette pêche. Ces vidéos sont en Anglais mais très détaillées et il est inutile de connaître la langue pour comprendre les actes de ce pêcheur.

La première vidéo présente l’amorçage et la préparation du coup.

La deuxième présente l’action de pêche et le montage (différent de celui dont je vous parle plus haut)

Ces videos sont proposées par : From The Wathers Edge TV. 

 Mon expérience :

Cet été mon ami José me propose une partie de pêche à la carpe façon carpiste avec rod-pod et détecteurs électroniques,  sur le Tarn en amont du barrage de Aiguelèze (voir photo plus haut). Il avait préparé deux coups amorcés avec du maïs cuit et des bouillettes. Malheureusement, ce jour là les carpes n’étaient pas au rendez vous. J’ai donc pêché au feeder sur l’une de ces zones copieusement amorcée. Contre toute attente, ce sont les Carassins qui ont répondu à cet amorçage. Une journée de pêche au spécimen de Carassin ( jusqu’a 2 kg pièce !) à un endroit où d’ordinaire la pêche au feeder donne presque exclusivement des brèmes de 500gr !

Amorcer un coup à l’avance peut paraître contraignant mais cela vous réservera forcément de belles surprises.

carassin-feeder

carassin-feeder-peche

 

A propos Vincent Hurtes

Pêcheur passionné je partage ma passion sur le site peche-feeder.com depuis 2010 / Journaliste pour le magazine "La Pêche et les poissons" depuis 2014. Capitaine adjoint de l'équipe de France de pêche au feeder --- Contact

12 Commentaires

  1. Vraiment intéressante cette approche de la pêche au feeder…Je m étais fixé pour objectif cette année une Brême de 4kg et pour l’instant je suis à 3,8 kg…
    Mon détaillant m’a donné le même conseil que dans ton article : amorce ton coup à l’avance !
    Je vais finir par m’y mettre faut trouver le temps,
    Encore merci pour l’article!

  2. salut voila une joli pêche et merci pour cette article et ton partage
    dommage qu’en seine on ne peut pas faire cela à moin d’installer un biwi
    bonne continuation a toi
    a+phil

  3. Toujours bredouille au feeder je crois que je viens de trouver des bons conseils
    merci

    • Ne te décourages pas ! Tu trouveras, j’espère, de bonnes idées dans certains de mes articles et peut être aussi de quoi garder la foi. Merci du commentaire et Merdoum pour tes pêches 🙂

  4. Bonjour,trés heureux d’être tomber sur ce site .
    Génial dés les beaux jours,j’essaye les informations que j’ai requise.
    Je me lance dans cette pêche,et malheuresement revenu souvent bredouille au feeder je crois que je viens de trouver des bons conseils.
    Mes Amis les pêcheurs trés beaux commentaire;malheuresement pas souvent en Français:je parle pour les vidéo.
    A plus j’espére.
    Christ du Pas de Calais

  5. slt,encore un super article!!c est ma vision dela peche au feeder.Je privilegis les gros poissons que la quantité?JE prefere avoir 1 ou 2 gros chevsnes, carpes, bremes etc qu une bourriche pleine s de gardonneaux mais j m aussi de tps en tps faire une peche legere et rapide des petits blancs
    plus je parcours ta page, plus j apprend et plus je trouve ton blog genial.
    merci pour ce partage de connaissances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *