Histoire de pêcheReportages de pêcheVidéos
Tendance

Pêche à la truite à la mouche noire

ou pêche à la barre

Cette vidéo est inhabituelle pour peche-feeder.com mais l’occasion était trop belle d’arpenter ces berges sauvages et de ramener de belles images. J’ai donc répondu à l’invitation de deux spécialistes de la truite à la mouche noire, Benjamin Calmels et Laurent Vezy.

Pêche à la truite à la mouche noire
Les belles couleurs des truites sauvages.

La Mouche Noire

La vidéo présente cette technique de pêche à la truite méconnue. On l’appelle aussi localement “pêche à la barre” du nom donné à la canne longue qui sert à présenter la mouche sous le nez des truites.

Pêche à la truite à la mouche noire
Eschage d’une mouche sur un hameçon.

Elle se pratique traditionnellement dans les ruisseaux et petites rivières du Massif Central. La canne longue permet d’avoir une approche discrète dans ces cours d’eau modestes aux eaux cristallines. Les poissons cibles sont des truites de souches 25 à 35 cm. Elles sont ici présentent en bonne densité.

Pêche à la truite à la mouche noire
Les belles zébrées du sud Aveyron.

Tradition montagnarde

La technique est rudimentaire : une canne de 7m télescopique, une chevrotine positionnée 4 à 7 cm au dessus de l’hameçon, un bas de ligne de 12/00 avec un crochet de 12. Pourtant, l’approche requiert de l’expérience et un sens de l’eau très affuté pour déceler les postes et présenter la mouche dans les coulés avec une dérive la plus naturelle possible. La détection des touches se fait sur la canne comme en pêche au toc. La barre doit être rigide pour transmettre un maximum d’information au pêcheur ; on doit même pouvoir sentir le plomb rouler sur le fond.

Pêche à la truite à la mouche noire
La « barre » offre beaucoup de sensations.

Un cadre fabuleux

Les ruisseaux et rivières de moyenne montagne offrent une cadre magnifique qui se dévoile uniquement à l’oeil du pêcheur qui en arpente les berges. Nous sommes ici dans les gorges de la Jonte. Les gorges caussenardes encaissées offrent une vue en contre plongée sur les impressionnantes falaises. Enfermés dans ce décor, les deux compères se frayent un chemin au travers de la rivière. Mais ne nous y trompons pas, parcourir de la sorte cette rivière et les blocs rocheux qui la jalonne est très éprouvant et demande une excellente condition physique. On ne fait pas cela sans prendre quelques risques et il est très fortement recommandé de s’y rendre toujours accompagné.

Pêche à la truite à la mouche noire
Un cadre majestueux.

Les copains pêcheurs

Benjamin et Laurent se connaissent depuis le Lycée où ils ont commencé à échanger sur leurs pratiques de pêcheur à la truite. Depuis lors, ils n’ont jamais cessé d’aller pêcher ensemble. Ainsi est née une amitié solide, soudée autour d’une passion commune : la mouche noire. Aujourd’hui ils, perpétuent tous deux cette pêche traditionnelle de la truite et font partie des rares experts passionnés par cette technique.

Pêche à la truite à la mouche noire
Des prises de belles tailles et nombreuses.

Pourquoi cette vidéo ?

Avant de consacrer la totalité de mon activité de pêcheur à la pêche au feeder, j’ai eu l’occasion de pratiquer “la mouche noire” avec Benjamin et Laurent. Je voulais offrir à cette technique méconnue un éclairage particulier et de la même façon aux personnes qui m’ont transmis un peu plus l’amour de la pêche en général.

Pêche à la truite à la mouche noire
Une mouche à la fois !
Pêche à la truite à la mouche noire
Une technique de pêche à la truite traditionnelle.
Tags

Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Pigiste pour le magazine de pêche n°1 "La Pêche et les poissons" depuis 2014⎢Contact

4 Commentaires

  1. Merci pour cette belle découverte Vincent ! En plus c’est un régal pour les yeux.. La technique est belle, les paysages magnifiques et l’amitié entre ces deux pêcheurs est la cerise sur le gâteau.
    J’ai quelques questions complémentaires si vous le permettez.
    Comment doit on fixer idéalement la ligne sur la canne ? (Stonfo, chaussette ou autre)
    La taille de la chevrotine est elle toujours la même ou varie t’elle en fonction du courant ? Quel est son diamètre ou son poids ?
    Quelle larve de mouche utiliser pour l’élevage (gozzer, Pinkie, etc)? Faut-il changer dans la saison ?
    Ca fait pas mal d’interrogations, je sais, mais ça faciliterait mes débuts dans cette technique. D’avance merci.

    1. Bonjour Christophe,

      Pour faire suite à vos questions, voici quelques éléments de réponses qui pourront j espère vous éclairer.

      Fixation de ligne sur la canne : très simplement, il faut installer un connecteur de ligne pour canne télescopique, ensuite le corp de ligne en 16 ou 18 centièmes de 80 a 180 cm de long en fonction des cours d eau est fixé directement sur connecteur par l intermédiaire d une simple boucle. Pour le bas de ligne, j utilise pour des raisons de simplicité encore une fois, des hameçons montés, bleus renversés 12/12.
      Le choix de la canne télescopique est très important, et elles sont rares à présent à pouvoir faire l affaire. Idéalement une 7 m télescopique hyper raide et légère, maxi 300 grammes pour soulager le bras . Nous pêchons avec des Berkley suprema strong T700. Ce sont des cannes de 2006, inégalées même aujourd’hui en terme de qualité et de rigidité et de poids. J en ai 2 exemplaires neufs en réserve, que j ai fait venir depuis un site marchand en Italie… Ce marchand n en a plus de dispo en 7 m mais je crois qu il lui reste une 6 mètres qui peut faire l affaire . Je pourrai vous donner les coordonnés si vous souhaitez. Il est important également de couper sur quelques centimètres le dernier brin de la canne pour plus de rigidité, cela permet de détecter les touches !!!. Enfin, la manipulation de la canne est très importante, par temps de pluie, attention au blocage des brins entre eux et il faut absolument éviter de la laisser tremper dans l’eau ou de la poser au sol pour les grains de sable , les brins de la télescopique n aiment pas beaucoup !!!

      Taille de la chevrotine : nous utilisons toujours la meme taille de plomb, pour 2 raisons. Cela fonctionne très bien quelques soient les conditions (taille de rivière, débit…) et c est encore fois très simple sur la mise en œuvre. Je ne connais pas la taille ni le poids exact car j en achète tous les 10 ans !!! Le plomb est cependant assez gros, je dirai de la taille d un petit poids ou d un petit grain de maïs !!!
      Fixation toujours la même à environs 4 à 5 centimètres au dessus de l hameçon.
      J ai hérité de ce montage de la part de mon grand oncle mais il est possible également de faire une petite plombée de 3 ou 4 plombs très rapprochés.
      L idée est de faire vite plonger la mouche pour pêcher les courants, remous, caves… bref tous les postes intéressants. Une mouche naturelle est un appât qui peut rendre les truites complètement folles, certaines truites se ruent parfois littéralement sur l appât, a la vitesse de l éclair.

      Mouche à utiliser : Nous utilisons des larves de Gozzer, cela fonctionne très bien. Elle ont un peu de mal parfois à passer par le trou de notre boite « pastissier » a cause de leur belle taille mais ceux sont de très belles mouches pour cette technique. Pas de changement dans la saison de type de larves.

      N hésitez pas si vous avez d autres interrogations, voici mon mail benjamincalmels@yahoo.fr

      Vous allez prendre beaucoup de plaisir avec cette technique et de belles sensations avec les beaux poissons. Épuisette obligatoire pour les poissons de plus de 25 cm pour éviter la casse !!! Ne jamais sortir de force un poisson de l eau, toujours le travailler avant la mise à l’épuisette.

      La pleine saison de la mouche noire est mai et juin mais aussi l été.
      En été vous pouvez pêcher de manière strictement identique en utilisant sauterelles ou grillons.

      Benjamin Calmels

      1. Bonjour Benjamin,
        Je vous remercie pour le temps passé à répondre à mes interrogations. J’ai lu avec attention vos explications complémentaires. Je vous contacte très bientôt par mail .
        Bien cordialement,

  2. Bonjour et merci pour cet article et cette vidéo. Perso je me lance dans ce type de pêche en petite et moyenne rivière(canne – de 5 m) tout en sachant que je vais plus galérer qu’avec une canne à anneaux et moulinet.L’idée d’un matériel simple et d’un combat sans moulinet je trouve ça fabuleux; encore merci pour ce sujet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer