Championnat de FranceCoins de pêcheCompétition & concoursFranceLe Lot

Le récit d’un championnat de pêche au feeder.

Championnat régional Occitanie R2 à Cahors (46) sur la rivière Lot.

C’est ma reprise des championnats individuels après 4 saisons d’impasses.
Un drôle de sentiment m’habite avant cette épreuve et ce n’est pas les 2 entraînements réalisés sur les parcours du centre ville de Cahors qui vont me rassurer : 2 petites pêches, 3200pt max. Le lot est une rivière magnifique et poissonneuse mais les conditions du moment ne sont pas idéales. Le printemps est exceptionnellement sec, les eaux basses et claires … par expérience les pires conditions pour aborder cette rivière.

Cahors et les secteurs en centre ville sur les berges du Lot.

Le Lot dans les pires conditions.

Le dernier de ces entraînements est le pire, la veille de ce championnat au numéro 3 tout en amont du parcours au pied de la chaussée. Le numéro 3 ?? Précisément la place dont j’hérite pour la première manche ! Inutile de préciser que je suis ravi et me sens complètement en confiance pour aborder les 5h de pêche qui m’attendent, évidement je suis très ironique. Plusieurs options s’offrent à moi :

  1. Une pêche au large, plein courant à 50m pour rechercher de rares beaux poissons, chevesnes, barbeaux et brèmes.
  2. Une pêche à 20m précise et fine de tout venant en espérant faire rentrer de plus beaux poissons en fin de pêche.
  3. Une pêche sous les arbres en bordure, à 3m, où les plaquettes se rassemblent pour frayer.
Un secteur de ce championnat.
Un secteur de ce championnat.

Le scénario de la première manche

Lancé par un élan de confiance, (toujours ironique) je prépare les 3 options dès l’amorçage … Lors de mes maigres entraînements j’avais trouvé au milieu d’une pêche l’ablettes la possibilité de prendre des poissons plus gros, petits chevesnes, perches, hybrides et même plaquettes. Mais comme une journée mal commencée ne peut se poursuivre différemment : plus d’ablettes, disparues, pfuit !!! Pour le coup cette option tombe à l’eau … Je viens donc sous cet arbre en bordure voir si les petits poissons se sont regroupés. Première touche ! Après un combat d’anthologie d’environ un quart de seconde, je tiens mon premier poisson de mon premier championnat en 4 ans ! Un goujon ! Plutôt jolie d’ailleurs. Après 2, 3 goujons, désolé pour le manque de précision, ce sont de petits hybrides qui se laissent prendre. Le rendement n’est pas bon, les touches trop difficiles à ferrer et les poissons vraiment très petits. D’autres places sont plus propices sur le secteur pour ce type d’approche … et puis on pêche le Lot quand même !!!

Quelques poissons sont présents en bordure.
Quelques poissons sont présents en bordure.

Je retourne donc au large, là où j’avais débuté ma pêche avec l’intention d’y rester durant les 4h15 qu’il reste. Je relance régulièrement, je tente différentes approches afin de trouver le truc qui va déclencher des touches. Je reste 4h10 sans touches … quand à 5minutes de la fin le scion se met enfin à trembler ! Cela semble complètement irréel tellement c’est inespéré ! J’ai même besoin de la confirmation de mon coach Gaspard Castet pour en être certain “C’est pas une touche ça Vincent ?”. Je ferre gentiment : c’est un beau poisson. J’ai suffisamment de temps pour le ramener et j’entend bien assurer le coup. Je ramène sur 20m, puis la ligne s’arrête … c’est un accroc ! Superbe ! Ça continue ! Je rend du fil, je tend doucement …rien n’y fait … le poisson est coincé dans une souche ou un rocher avec mon feeder. Je reprend contact, je tire plus franchement … cassé.

Goujon au feeder ! tout un programme.

Je termine cette manche avec 6 points et ma petite pêche de 200 gr de goujons et micro-hybrides. Le secteur se gagne à l’aile amont avec 4030 points. L’objectif de la qualification s’éloigne franchement …

Un seul poisson en deuxième manche

Le lendemain je vais sur le secteur aval à proximité du superbe pont Valentré. C’est le numéro 15 celui pêché la veille par Stefane Baulin. Il a gagné avec 9,2kg. Je suis un peu plus confiant … mais je reste méfiant. L’équation est simple: pour espérer quelque chose, il faut un excellent classement dans cette manche. Fini les petits poissons je vais me concentrer sur les gros. Je construis donc mon coup à 52m dans la partie profonde de la rivière. 50gr suffisent, ce qui démontre bien l’absence totale de courant … plutôt pénalisant sur le Lot à cette saison.

Le poste de la 2ieme Manche.
Le poste de la 2ieme Manche.

Le scénario de la veille se répète. Je tente tout de même de pêcher le pied de la falaise en face, sous les branches …. rien. A 20 minutes de la fin, je suis toujours capot et je suis résigné. Je vais finir bon dernier de ce championnat. C’est à ce moment où tout est perdu, qu’une touche intervient. Cette fois je suis davantage serein, j’ai moins d’accrocs devant moi et le fish est moins combatif. Le poisson arrive et c’est un silure de 1kg qui termine dans la bourriche. Je fini avec ce poisson unique, 2ieme du secteur battu par l’aile aval et 1600pt.

Un seul vrai poisson en 10h de pêche sur le Lot... et c'est un silure !
Un seul vrai poisson en 10h de pêche sur le Lot… et c’est un silure !

2 secteurs avec de tout petits scores. Même si je n’aime pas me trouver des excuses, à l’évidence je ne suis pas tombé dans les poissons durant ces deux manches. Pas de chance au tirage mais un peu plus au grattage. Avec mes 8 points je suis 14 ième des 35 pêcheurs du championnat. En embuscade pour prétendre participer à la division régionale supérieure. En espérant que un maximum de pêcheurs Occitans brillent à la 2ieme division nationale en juin prochain (et ainsi éviter que trop d’entre eux ne soit reversé dans la R1 régionale et ce qui laissera plus de place aux montants de R2 … c’est compliqué mais j’y crois cette fois).

Avec le coach Gaspard Castet.

Résultats du championnat.

Félicitations au vainqueur Arnaud Aglave qui a réussi 2 belles pêches. Bravo aussi à Stefane Baullin mon partenaire de club qui se classe 2ieme pour son premier championnat feeder. Bravo Loïk iebmann et Dominique Bonnecuelle pour leur qualif assurée. Bravo tout de même à Alex Audebert et Alain Andrieu mes compagnons d’infortune dans ce classement. Un grand merci à mon coach Gaspard Castet et tous les copains du club qui sont venus en nombre nous aider dans cette épreuve difficile. La preuve d’une belle solidarité d’équipe !

L’équipe du PFC Rodez présente à Cahors.

Si le Lot ne nous a pas livré son plein potentiel, il n’en est pas de même des organisateurs qui ont su tirer profit de ce parcours en centre ville en ouvrant de belles places pour les pêcheurs à grand coup de tronçonneuse et autre coup coup. Malheureusement les conditions météos n’ont pas permis la pleine expression de cette rivière. Merci donc à l’AAPPMA de Cahors et le Team Sensas 46 pour ce travail titanesque. Merci aussi à Jérôme Alleysson, notre président Occitan, qui donne beaucoup pour l’organisation de ces championnats. Longue vie à lui !!!!

Stefane Baulin du PFC Rodez 2ieme

Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Journaliste & créateur de contenus⎢Président du club Pêche Feeder Compétition à Rodez Aveyron⎢Team GURU France⎢Contact

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.