Accueil / Matériel de pêche / Amorce feeder / Comment sont fabriquées les amorces de pêche au coup ? 1/3

Comment sont fabriquées les amorces de pêche au coup ? 1/3

J’ai récemment eu la chance de visiter l’entreprise Sensas, le siège historique à Fontenay-sur-Eure dans le département de l’Eure et Loir. La visite comprenait la partie “usine” du complexe Sensas dans laquelle sont fabriquées les amorces. Une gamme d’amorce de pêche au coup aux très nombreuses références qui sont utilisées par les compétiteurs du monde entier. Pour Sensas, l’amorce de pêche au coup, c’est la base, là où tout a commencé ! Bien évidement, je ne vais pas vous dévoiler les secrets de ces amorces qui sont par ailleurs bien gardés mais plutôt vous présenter le processus de fabrication et d’acheminement des matières premières. Ce sont les fondations de cette entreprise aux origines familiales, leader incontesté de l’amorce de pêche au coup en Europe !

Le sujet est découpé en 3 parties, voici la première :

Amorce de pêche au coup et alimentation animale

Avant cette visite, en tant qu’utilisateur de paquet d’amorce, je ne me suis jamais posé la question des contraintes réglementaires qui régissent la fabrication de ces appâts. Pourtant, cet assemblage de farines est destiné a être consommé par des animaux, en l‘occurrence des poissons. L’amorce de pêche au coup a, au regard des règlements européen le statut des produits destinés à l’alimentation animale. En y réfléchissant bien c’est plutôt logique, les appâts de pêche sont finalement ingérés par nos compagnons de jeux même si dans la plupart des cas ce sont des poissons sauvages. Les instances Européennes considèrent alors qu’un paquet de 3000 Etang doit être fabriqué avec le même sérieux que les croquettes du chat ou même un sac de granulés destinés aux bovins.

fabrication-amorce-peche-coup-1706
Du produit final aux matières première, tout le processus de fabrication des amorces est traçable.

Depuis le scandale de la vache folle, la traçabilité a fait son apparition et elle est aussi de mise sur nos paquets d’amorce. Je ne vais pas rentrer dans les détails de cette réglementation mais Sensas est déjà prêt et a incorporé dans son process de fabrication toutes les exigences de cette norme.

Des ingrédients aux paquets d’amorce, tout est tracé et on peut constater au dos de nos paquets Sensas de nouvelles informations :

  • la répartition des matières en pourcentages
  • le numéro de lot et les différents codes sous lesquels sont sauvegardés informatiquement toutes les informations concernant les origines des matières premières utilisées et les conditions de fabrication.
  • On trouve même l’heure à laquelle l’amorce a été fabriquée ! De quoi faire spéculer d’avantage encore les plus pointus des compétiteurs : “les amorces fabriquées le matin sont meilleures que celles de l’après midi !!!”
fabrication-amorce-peche-coup-reference
Un paquet vide avec les informations règlementaires et l’échantillon du lot sont conservés.

A l’endroit où les amorces sont conditionnées, on conserve la trace de chaque lots : un paquet vide et un échantillon, tout ceci est consigné et archivé informatiquement. Pour chaque paquet, on peut retrouver tout l’historique de sa fabrication ainsi que celui des matières premières qui la composent.

fabrication-amorce-peche-coup-1720
Sur cette étagère les échantillons des derniesr lots d’amorces produits chez Sensas.

On peut débattre de l’intérêt de cette réglementation pour des appâts destinés à la pêche au coup. Dans certains des pays voisins, on assiste à la modification des règlements de pêche de loisir sous la pression des écologistes et l’amorce est une des cibles. Finalement, cette norme donne du crédit à la pêche au coup, un bon argument pour la défense de nos pratiques.

Elle est certes une très grosse contrainte pour les fabricants, mais c’est aussi un garde fou et un gage supplémentaire de qualité pour le consommateur final … le poisson !

A suivre !

fabrication-amorce-peche-coup-1718

Article 1 : Amorce de pêche au coup et alimentation animale

Article 2 : Processus de fabrication des amorces de pêche au coup

Article 3 : La logistique Sensas au service des amorces

A propos Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Pigiste pour le magazine de pêche n°1 « La Pêche et les poissons » depuis 2014⎢Contact

Voir aussi

montage-peche-au-coup-flotteur-fixation-2

Montage de lignes pour la pêche au coup : Comment utiliser les gaines silicones ?

Après avoir traité du bon choix de la forme du flotteur, de l’agencement de la …

2 commentaires

  1. Bonjour a tous,

    Ce que tu nous dit là Vincent ne m’étonne a vrai dire absolument pas, et ne me choque pas non plus
    Travaillant moi même dans l’alimentaire, et avec les temps qui courent, sachant que le consommateur est de plus en plus regardant, voire exigeant (tu l’a d’ailleurs très bien relaté avec et depuis les cas de vache folle), je trouve que quelque part ce n’est que la juste part des choses que de mettre les composants sur les paquets d’amorce et encore plus de faire de la traçabilité

    Et ça, SENSAS l’a sans doute très bien compris en étant précurseur en la matière, ils s’assurent quelque part d’une valeur ajoutée de leurs produits, et non des moindres….c’est tout a leur honneur !
    Ca prouve également qu’il n’y a rien a cacher
    De toute façon il ne faut pas se leurrer, de plus en plus la législation et les textes de loi imposerons dans le futur qu’on aille vers une traçabilité dans tous les domaines surtout ceux qui touchent l’alimentaire, et c’est tout a fait normal pour moi

    Merci du partage et pour le reportage……j’ai hâte de lire les prochains épisodes

    • Merci pour ton avis Alain, Sensas applique la norme Européenne, je n’ai tout les détails mais ces mesures sont obligatoires pour tous les fabricants d’amorce. Je partage ton avis c’est très positif pour l’image de la pêche au coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *