Accueil / Reportages de pêche / Angleterre / Festival d’hiver à White Acres : les essentiels

Festival d’hiver à White Acres : les essentiels

flag-gb english version
Après avoir fait un retour quotidien sur les manches, j’ai eu envie de partager ces quelques détails qui m’ont accompagné dans mes pêches. Le premier froid nocturne a durci la pêche, mais la météo en journée a été très agréable. Les poissons étaient toujours là, mais l’eau claire et il a fallu nous adapter. J’avais préparé les montages en amont, récolté des infos, mais ce festival anglais a révélé la qualité de petits trucs, matériels et amorces. Pour certains, ce sont des choses que j’utilise régulièrement dans lesquelles j’ai toute confiance, mais pour d’autres, c’était une première et j’ai été très agréablement surpris. Rien de mieux que des tests grandeur nature pour éprouver son matériel.

white-acres-fishery-tip-1

1/ Montages

– Le nylon :

J’utilise le nylon Garboline pour tous mes corps et bas de ligne. C’est un fil régulier, fiable. Le 12/100ème a équipé tous mes montages pour ce voyage. C’est un compromis entre finesse et solidité. La taille des poissons variant de 10gr à 2kg, il faut de la polyvalence. Les bas de ligne étaient confectionnés en 8 et 9/100ème, c’est incroyable la taille d’une carpe qu’on peut combattre quand il fait froid avec un nylon si fin. A méditer pour les pêches futures…

– Les plombs sphériques :

J’apprécie les plombs durs car ils ne se déforment pas quand on les pince sur le nylon, mais il faut qu’ils glissent facilement sans blesser le fil, pour finir ils doivent être parfaitement centrés. Il faut savoir qu’en Angleterre, les plombs au dessus du 8 sont prohibés. J’ai trouvé avec les Ballabeni, des cendrées parfaites, même dans les toutes petites tailles qui m’ont permis d’équilibrer parfaitement tous mes flotteurs.

white-acres-fishery-tip-20

– Les flotteurs :

Il fallait des flotteurs stables et sensibles, mais néanmoins dotés d’une antenne épaisse en raison d’une visibilité très délicate. J’ai utilisé des DC25 (quille métallique) pour les pêches au large (de 0.10 à 0.30) et DC12H pour la bordure et la surface (de 0.1 à 0.2). Leur forme est parfaite, un compromis idéal,

white-acres-fishery-tip-14
DC25 quille métal à gauche et DC12H quille carbone à droite. Avec aussi de bonnes antennes pour une visibilité parfaite, même lorsque le flotteur est équilibré au plus juste.

– Les hameçons :

J’ai utilisé des Kamasan B911 F1 en taille 18, mais aussi, et ce fut la surprise la plus agréable de ce séjour, des Guru F1 Maggot de taille 20 et 22. Je les avais testés en carpodrome déjà, moins à fond sur les poissons blancs. Un piquant, une finesse de fer et une solidité incroyable pour un hameçon de cette taille. La plupart du temps j’ai esché 2 pinckies (morts) et leur consistance approche celle d’un vers de vase dans cet état et c’était parfait. Idem avec les casters qui n’éclataient pas. J’ai pris des carassins de belle taille, des brèmes, des F1 et mis au sec des carpes sans que l’hameçon ne bouge. Un second test grandeur nature pour ces hameçons que j’ai hâte de voir sur des pêches fines en canal.

white-acres-fishery-tip-22

– Les élastiques :

Les montages sur deux brins sont obligatoires, il faut de la souplesse pour les prises modestes et de la réserve pour les éventuels gros poissons. Même si je suis un fan des élastiques fins et creux, en hiver je trouve qu’ils ont du mal à revenir en position, je leur préfère les pleins. J’utilise depuis très longtemps les Original Slip Elastic de Preston Innovations. L’orange (N°4-0.85MM) pour la bordure et la surface, le bleu (N°5-0.91mm) pour toutes les pêches de fond et j’avais aussi prévu du jaune (N°6-1.06MM) pour les brèmes et les F1 dans les plans d’eau les plus profonds. Evidemment tous étaient équipés de connecteurs Dacron Drennan.

white-acres-fishery-tip-8

2/ Amorce

Même si les pellets sont interdits, la farine de poissons est indissociable d’une amorce à poissons blancs. Ils s’en nourrissent à longueur d’année. Néanmoins, il faut aussi une base sucrée, plus soft donc, puisque c’est l’hiver. J’ai donc utilisé un mélange composé d’une moitié nature et d’une seconde « fishmealée », un vrai sucré-salé. En raison de la clarté de l’eau, il fallait un mélange sombre. J’ai utilisé de la Bait-Tech Pro Natural classique et pour la touche sombre et fishmeal, j’ai employé une amorce qui rejoindra la gamme en 2017, la Special G Black. Les quantités utilisées (3kg d’amorce sèche pour toute la semaine) obligeaient à avoir une amorce modulable, qui travaillait fortement même sous la forme d’une bille de 2cm de diamètre seulement et qui pouvait aussi être saturée en eau pour les plus gros poissons. Un mélange sweet fishmeal parfait, la green avait déjà fait ses preuves sur les plaquettes en eau chaude, la black prendra sa place dans mon bac pour les eaux froides et claires.

white-acres-fishery-tip-18

3/ Coupelle et coupelle

L’amorce à la main est évidemment interdit, je parle d’amorçage lourd comme il se pratique en France. De toutes manières, il fallait amorcer de manière très négative au départ. Une boule de la taille d’une toute petite balle de ping pong suffisait sur chaque coup. Par contre l’entretien régulier était très important. Si pour le départ, j’ai utilisé mon kit coupelle classique, durant la pêche, j’ai eu recours à la coupelle de scion. J’ai utilisé le plus petit modèle des coupelles de scion Garbolino les ultra lite speed en taille micro. Pour les rendre encore plus légères, j’en ai découpé le sommet. Ainsi même en pêchant à 13, 14 ou 16 mètres, elles ne perturbaient pas le mouvement et la prise au vent était négligeable. Pour l’amorce, j’ai retiré le couvercle et y installé une boulette d’amorce de la taille d’un pouce contenant 1 ou 2 pinckies, un asticot ou deux, des fragments de vers coupés. La stratégie gagnant consistait à déposer la boulette sur le coup et d’y déposer la ligne tout en douceur, dans la trajectoire. Souvent la touche intervenait lorsque les deux se rejoignaient sur le fond ! Cela m’a permis de séduire quelques beaux poissons.

white-acres-fishery-tip-13
A gauche l’originale, à droite, la coupelle de scion que j’ai taillée.

4/ Appâts

Fouillis, vers de vase et pellets sont interdits, le reste est libre. J’avais donc prévu des asticots rouges, des pinckies orange fluo, des vers de terre, et des casters. Sur chaque lac la pêche est différente et cette variété permet de couvrir toutes les options. Il y a quelques postes où il faut également prévoir du maïs et du pâté de jambon pour les barbeaux. Pour les vivants, j’ai eu la chance de disposer d’appâts de très grande qualité, fournis et livrés sur place par Lee Edwards, international gallois. J’avais des casters prêts à l’emploi pour l’entrainement et démarrer le festival, mais j’ai aussi fait tourner des asticots sur place pour disposer de casters très frais. La taille des asticots n’a rien à voir avec ceux qu’on trouve ici, cela se répercute sur la taille des casters qui sont juste énormes. Ils ont joué un grand rôle sur la pêche de surface surtout, comme lors de la dernière manche où j’en ai grainé près de 5 litres. A l’hameçon, je jonglais avec la couleur des cocons en fonction des poissons présents, c’était intéressant de voir que les gardons se précipitaient sur les plus sombres, alors que les plaquettes et hybrides préféraient les clairs. L’autre esche qui a très bien fonctionné, c’est le pincky fluo, seul, double ou triplé à l’hameçon, j’ai toujours pris du poisson avec des larves inertes. Il n’y a que les petits gardons qui apprécient les larves vivantes, si bien qu’ils étaient systématiquement étouffés (je n’ai pas dit tués..) et conservés dans l’eau le temps de la pêche. J’ai toujours été un grand fan des appâts très visibles en eaux claires et le fluo a marché du tonnerre !

Les pieds bien au chaud !

white-acres-fishery-tip-16

Une mention particulière à ce qui n’est pas à proprement parlé un matériel de pêche, mais qui contribue fortement à l’efficacité et au confort. Une bonne paire de chaussures est importante quand on marche, mais aussi quand on reste assis dans le froid et l’humidité durant des heures. Les Boots Skeetex sont bourrés de qualité : Etanches, chaudes, confortables et excellent maintien du pied. La gamme est étendue, je vous invite à jeter un coup d’œil à ce que la marque fait, vous trouverez forcément comme moi chaussures à vos pieds !

>> http://www.skee-tex.co.uk/

Le résultat en image !

A propos Olivier Wimmer

Pigiste pour La Pêche et les Poissons depuis 2005.
Début en compétition en 1987. Participation 2 x à la 1ère division mixte et 6 x à la 2ème. 5 x à la 1ère division moulinet. Membre du club Pêche Compétition Garbolino 67. Voir tous les articles de Olivier

Voir aussi

magic-peche-specialiste-de-la-peche-au-coup

Magic Pêche, la magie vue de l’intérieur 

Aujourd’hui tout le monde, ou presque, achète en ligne. On choisit, on paye, et en …

3 commentaires

  1. Super Olivier! Passionnant!

  2. ces articles sont-ils en vente en France ?
    je parle des plombs Ballabeni et des hameçons Guru
    merci à vous
    bonnes fêtes à tous et toutes

    • Bonjour,
      Les hameçons sont disponibles chez Magic Pêche.
      Les plombs sur importation pour le moment, mais au regard de la qualité, ils arriveront sur le marché français très prochainement.
      Bonnes fêtes et bonne pêche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *