Accueil / Reportages de pêche / Angleterre / White Acres – Festival d’hiver Garbolino – Manche 2

White Acres – Festival d’hiver Garbolino – Manche 2

Avec des manches qui finissent à 15h30 et la proximité de l’hébergement, à 17h maxi, nous sommes déjà devant un café dans le Lodge. Plein de temps pour refaire la pêche et même remonter des hameçons pour le lendemain … (les carpes adorent les hameçons grrrrr !!) Après une bonne soirée avec les copains et une bonne nuit de sommeil, prêt à attaquer la manche du mardi, la banane au pub pour le tirage !

20151202_085113

 

Plein d’espoir

Direction Twin Oaks. Comme leur nom l’indique, les chênes jumeaux, il s’agit de 2 étangs contigus. La veille beaucoup de vent et de gros scores de f1 en bordure. Plus de 100 livres pour être bien. Je prie pour un gros numéro dans ce secteur. Je tire le 29 avec le sourire. Je prends mes informations avec soin, car Darren était au 23 la veille. En arrivant au parking, je croise un mec super sympa, Harry Billing et discute avec lui sans savoir qui il était encore.. Et très gentiment il me dit tout sur tout. Je lui dis que la veille j’avais mis trop de poissons dans ma bourriche et qu’aujourd’hui j’en mettrai 2 au cas où. Il me dit « Tiens, prends en une troisième tu pourrais en avoir besoin ! » Autant dire que j’ai couru à mon poste. En arrivant je vois que Jon Arthur est mon voisin de gauche et Mike Wilkinson celui de droite, où ça c’est gagné la veille avec près de 130 livres ! Mais je vois aussi que mon poste est celui où je me suis entraîné le samedi. Même si je n’avais pas pris grand chose et que je suis en plein milieu, si le vent souffle je serai abrité !

twinoaks-1

 

Pêche au large

En raison des prévisions météo, je décide de faire un coup à 11,50m, un à 5 bouts et un sur chaque côté. Ça commence très doucement pour tout le monde. Au bord, je n’ai pas une touche et part vite au large tant que le vent le permet. Quelques touches timides, mais de jolis gardons, plaquettes et petit à petit mon coup se réveille. Je rappelle à la coupelle de scion avec de toutes petites boulettes à chaque fois que je dépose ma ligne. Je la laisse descendre directement dans le sillage de l’amorce. Systématiquement après le rappel, je prends 1 ou 2 gardons puis un plus joli poisson, brème ou F1. Je démarre à l’asticot et alterne aussi avec une tête de dendrobaena, les beaux gardons adorent ça. En passant, un peu plus lourd, 0.6, j’arrive à prendre des poissons de beau calibre.

schc3a9ma-lignes-manche-2

 

Pas de vent, peu de poisson

Même si j’espérais une meilleure cadence au regard des scores de la veille, le vent promis ne se lève pas et je pense que c’est ce qui empêche les poissons de venir au bord. La berge opposée est très agitée, carpes et F1 sautent de partout, je bichonne mon coup au large et je rappelle régulièrement. Jon et Mike sont mes baromètres. Je suis devant eux, je prends régulièrement et des poissons de  belle taille. Je reviens à fréquence régulière au bord, mais à part quelques gardons, rien de copieux. Pourtant j’y crois. Il suffit d’un rush pour engranger plusieurs kilos bonus. A 2 livres le F1 ça peut aller vite. Alors que je bricole un truc en laissant trainer ma ligne du large juste devant ma bourriche, j’arrive à prendre un F1 juste à mes pieds. La confiance renaît de plus belle et ça finit par rentrer la dernière heure, où en jonglant avec mes deux bordures latérales j’arrive à prendre une vingtaine de F1 sous les branches dans des conditions pas évidentes puisqu’il faut arriver à glisser le flotteur sous les obstacles.

schma-manche-2

 

Une fin productive

Les touches sont très furtives et il faut ferrer au moindre mouvement suspect du flotteur. Un sacré jeu pour les nerfs. Pour le coup, j’avais changé mes montages dans l’espoir de faire un gros score. Grâce à mon 14 en cdl et 10 en bas j’ai pu mettre au sec quelques poissons harponnés qui me font du bien et surtout n’ont pas pourri mon coup. J’ai mis le turbo sur la fin. Les ailes ont dominé avec 70 et 69 livres, j’arrache la 3eme place du secteur avec une quinzaine de livres de gardons, plaquettes et 35 livres de F1, 51 livres donc et surtout j’ai la satisfaction de battre Jon qui a 36 livres. Ce n’est pas rien pour mon ego. Je suis Jon dans les revues anglaises et il vient d’être sacré pour la 3eme fois Champion National. Fier de l’avoir battu !

20151201_160309

 

 

20151201_222042

Avec 111 livres en deux manches et une place de 2nd et une de 3ème , je suis plus que satisfait de mon entame de match, on a pu fêter ça le soir dans un super resto chinois, Merci Lenny !

 

20151201_193520

A propos Olivier Wimmer

Pigiste pour La Pêche et les Poissons depuis 2005.
Début en compétition en 1987. Participation 2 x à la 1ère division mixte et 6 x à la 2ème. 5 x à la 1ère division moulinet. Membre du club Pêche Compétition Garbolino 67. Voir tous les articles de Olivier

Voir aussi

magic-peche-specialiste-de-la-peche-au-coup

Magic Pêche, la magie vue de l’intérieur 

Aujourd’hui tout le monde, ou presque, achète en ligne. On choisit, on paye, et en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *