Accueil / Compétition & concours / Championnat international / Stage de sélection de l’équipe de France U18

Stage de sélection de l’équipe de France U18

Comme convenu lors de ma dernière parution, voici le déroulé en images du stage de sélection des moins de 18 ans qui s’est déroulé à Châteaudun (Eure et Loir) les 9 et 10 avril 2016.

Portugal en ligne de mire

Le championnat du Monde 2016 se déroulera près de Coruche au Portugal. C’est un parcours atypique pour les pêcheurs du Nord de l’Europe. A savoir qu’il s’agit d’une pêche de carpes et de barbeaux et à très longue distance (40 mètres et plus), les mêmes poissons et aussi quelques mulets à la grande canne ainsi que des ablettes à distance du bord. Si ces dernières se pêchent de la même manière que chez nous, les gros poissons apprécient les asticots collés entre autres. Une technique que nous pratiquons peu. Comme toujours depuis le début du mandat de l’équipe en place, le lieu du stage de sélection a été choisi en fonction de ces caractéristiques particulières afin de déterminer les pêcheurs les plus complets. En amont du stage, nous avons averti les sélectionnés que nous serions très exigeant, aussi bien en termes de préparation, que de qualité et quantité de matériel, de conditions physiques aussi. Nous leur avions également demandé de maîtriser autant que possible le collage des asticots et l’usage de la fronde.Après avoir accueilli les pêcheurs et leurs familles respectives dans les locaux de la Fédération de Pêche d’Eure et Loir à Douy et le petit débriefing d’usage sur ce que nous attendons d’eux, les jeunes prétendants se sont vus attribuer leurs places.

Météo capricieuse

Les pêcheurs se sont rendus aux postes attribués dans les deux carpodromes du site de la Basse Plaine. En effet pour cette 1ère manche, les consignes étaient de pratiquer au moulinet uniquement, à bonne distance à l’aide d’un amorçage composé d’asticots collés et d’une amorce à base de granulés broyés en complément (Sensas CB14).

IMG_9696

Après l’installation, tous se retrouvent autour d’un repas pour essayer de détendre l’atmosphère et de tisser des liens entre les uns et les autres.

20160409_124531

La météo très capricieuse n’a pas rendu les choses faciles, tant au niveau du nombre de touches, que pour les jeunes qui ont tous été vraiment courageux sous le vent et la pluie. Certains ont fait preuve d’un stoïcisme à toute épreuve où des adultes auraient sûrement jeté l’éponge. Si le nombre de carpes prises qui tournait entre 1 et 7 selon les pêcheurs qui en ont prises, peut paraître ridicule, cette difficulté a plutôt joué en notre faveur. Elle nous a permis de jauger la combativité des pêcheurs, leur patience et acharnement, leur sens de la recherche des poissons, l’exploitation des obstacles, mais aussi s’ils savaient protéger leurs appâts des éléments par exemple… Des détails qui parfois font toute la différence lors d’un championnat où ni le stress, ni l’approximation n’ont de place.

 

Break de rigueur

Au soir du 1er jour, comme nous savons être exigeant, nous savons aussi lâcher du lest et aménageons toujours un moment convivial pour souffler. D’autant qu’un des pêcheurs, Thomas Monsigny, arrosait ses 18 ans ce jour-là. Petit apéritif improvisé à l’abri du local, on débriefe, on discute et déjà certains se posent des questions inévitablement. Pour nous le travail avait déjà travaillé le matin même.  Après un repas pris tous en commun, tous ont mérité une nuit de repos.

20160409_221945

 

2ème manche sous le soleil

Le dimanche matin et sur les conseils de pêcheurs chevronnés du coin, rendez-vous sur le Loir, secteur de la Boissière. Les consignes d’usage sont données, à savoir, pêche en surface ou entre deux eaux à 11,50m, rappel à l’amorce continu enrichie de fouillis de vers de vase. Tous bénéficient de la même recette d’amorce et soin est laissé aux pêcheurs et/ou accompagnateurs de mouiller la préparation avec l’appui ou non d’un membre de l’encadrement. Les poissons sont très timides, l’aval prend un peu et les ablettes montent petit à petit. Mais il apparaît rapidement évident que les places situées en amont souffriront.

Encore une fois ces difficultés montreront des points forts et des lacunes aussi chez les uns et les autres. Pour avoir une touche, il fallait rappeler continuellement afin que le nuage soit constant et en amont, pêcher loin en aval et déborder le scion avec une bannière longue… Après 2 heures de pêche, peu dépassent la dizaine de prises. En tout cas cette misère est vraiment très instructive. Par ailleurs, les jeunes avaient été avertis de la « revue de paquetage » que j’opérerai. Je leur ai donc demandé de me mettre à disposition leurs casiers de ligne et boites à bas de ligne. J’ai vu des choses admirables et d’autres…innommables. Encore une fois, chaque détail a compté. Pour finir et redonner le sourire à tout le monde, nous décidons d’autoriser les jeunes à aller voir sur le fond, et pour quelques uns les touches s’enchaînent…

 

Décision difficile

Accepter d’accueillir 17 jeunes pour cette sélection a réellement était une fierté pour nous 4 membres du staff. Une fierté car cela prouve la motivation des jeunes à vouloir intégrer l’équipe, à vouloir représenter leur drapeau, mais c’est aussi un gros challenge que nous nous sommes imposés. En effet nous connaissons les déceptions à gérer, d’autant qu’avec 5 élus seulement, les désillusions se multiplient. Nous aurions pu choisir la facilité et ne convoquer qu’une poignée de jeunes, voire n’en convoquer aucun et choisir sur palmarès ou position dans les championnats nationaux jeunes et adultes confondus, mais ce fut vraiment un choix réfléchi et une expérience humaine riche. Même si l’un ou l’autre marque le pas en terme de technique et d’expérience, la différence de niveau entre chacun est vraiment très faible, ce qui a rendu notre choix très difficile.

L’équipe qui représentera la France au Championnat du Monde 2016 sera donc composée de :

RONNY VAILLANT – CD62

20160410_130635

NICOLAS RENARD – CD52

20160410_131138

TOM MAXANT – CD54

20160410_131305

EROS GAVINI – CD85

20160410_130848

THOMAS MONSIGNY – CD33

20160410_130946

 

Pour finir …

Jean-Pierre Misseri, Jean-Marc Doucet, David Monsigny, moi-même n’agissons que pour le bien de l’équipe et n’attendons rien en retour. La récompense est le travail accompli et toutes les médailles que nous pouvons prendre tous ensemble. Pour ma part, merci à Jean-Pierre pour son enthousiasme à toute épreuve et sa vision fine de l’humain et du pêcheur, merci à Jean-Marc d’avoir endossé la majorité des tâches ingrates, l’organisation des repas, l’hébergement et en plus de nous faire profiter de son expérience, merci à David pour tout le boulot avant, pendant et après.

Bravo à tous les pêcheurs pour leur motivation et leur implication et aussi aux accompagnateurs pour leur dévouement et aussi le respect dont certains nous ont gratifiés nous autres bénévoles. Merci aux sponsors et aux partenaires dont la maison Sensas, les Verminières de l’Ouest, Jean-Luc Quernec et son équipe au top du top, le magasin Planète Pêche de Châteaudun, la FFPS !

20160410_152422-1

 

ALLEZ LES BLEUS !!!!!

A propos Olivier Wimmer

Pigiste pour La Pêche et les Poissons depuis 2005.
Début en compétition en 1987. Participation 2 x à la 1ère division mixte et 6 x à la 2ème. 5 x à la 1ère division moulinet. Membre du club Pêche Compétition Garbolino 67. Voir tous les articles de Olivier

Voir aussi

vincent-hurtes-guru-master-pays-bas

GURU MASTERS compétition de pêche au coup en hollande

Retour sur ma participation au GURU Masters à Spuiboezem Pays Bas Le 11 juin dernier …

Pas de commentaire

  1. Ahhhh voilà enfin le récit que j’attendais avec impatience !…

    Eh ben, dis donc , il a du y avoir du sport a te lire Olivier !!…ça a du batailler ferme a ce que je voie
    Je peux comprendre que ceux qui ne font pas partie de la team sont forcément déçu, et c’est normal, Chacun a le secret espoir de vouloir en faire partie, et dès lors que tu n’est pas sélectionné, cela peut être perçu comme un échec
    Mais bon…qui n’a pas encore subi d’échec dans sa vie?
    Aussi, le message que je souhaiterai faire passer a ceux qui n’ont pas été retenu est le suivant: il ne faut surtout pas en faire un drame, mais relativiser et garder ou prendre cela comme une réussite, ….une réussite, parce que d’autres en auraient rêvé d’être a votre place mais vous, les jeunes, vous l’avez vécu et fait….n’est ce pas là le plus important…être retenu et participer a une sélection n’est pas donné a n’importe qui !!….soyez en fier

    Cela dit, je vous souhaite a TOUS, de porter haut les couleurs de notre beau pays …et comme le dit si bien Olivier: ALLEZ LES BLEUS !

    Nous (…moi en tout cas) serons avec vous par la pensée lors de ce championnat
    Merci a toi Olivier de nous avoir fait vivre ces sélections comme si on y était

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *