Accueil / Carpe au feeder / L’Obsession de Bruno Medou

L’Obsession de Bruno Medou

“Obsessions”, c’est le 5ieme film produit par Bruno Medou sur la pêche de la carpe.

Il présente dans ce nouveau DVD son approche, ses réflexions et les difficultés qu’il rencontre dans 4 sessions très différentes avec notamment une spectaculaire session sur la Seine en plein centre de Paris.

Bruno Medou est une référence en matière de pêche de la carpe en France et en Europe. Il a su au fil du temps construire sa propre identité de carpiste, une image qu’il transmet dans ses différents films. Un pêcheur qui en est donc à son 5ieme long métrage sur sa discipline, c’est tout de même assez rare dans le paysage de la pêche en France et pour arriver à une telle longévité, il faut faire preuve de beaucoup de passion et de détermination.

obsessions-bruno-medou

La photo, les belles images de pêche c’est l’autre passion de Bruno Medou. Cette fois devant la caméra, dans “Obsessions” c’est Romain Blot le réalisateur qui apporte cette dimension esthétique, transcendant cette aventures de pêche. Les décors ne sont pas choisis au hasard et  toujours spectaculaires : des paysages colorés en automne, des coins de pêche extrêmement sauvages, ou encore un décors urbain qui prend des allures exotiques pour le monde de la pêche. Le résultat est sublime ! Le pêcheur devient le héros de sa propre aventure, celle ou rien n’est écrit, où la seconde qui suit peut apporter son lot de surprise, le “bip » de la touche qui cache le plus beau des poisson ou bien, une nouvelle déception. L’aventure, la vraie ! Inutile alors d’aller mourir de faim sur une île de Thaïlande pour avoir l’air d’un véritable aventurier (référence à un jeux de téléréalité)  il suffit d’aller à la pêche !

Bruno Medou

Mais dans « Obsessions » il n’y a pas que de belles images, il y a aussi le fond. Bruno Medou partage avec le spectateur son approche si caractéristique de la traque de la carpe. Il va chercher les poissons là où ils se trouvent. Il tente d’analyser les déplacements des spécimens, leur zone d’alimentation pour toujours pêcher plus juste. Le raisonnement est passionnant et même pour le pêcheur au feeder que je suis, il y a de quoi s’en inspirer.

bruno-medou-carpe-obsessions

Le monde de la pêche est très segmenté par discipline. Tout le monde se spécialise et moi le premier, j’avoue ne pas beaucoup m’intéresser aux pêches de prédateurs. Avec la carpe c’est différent. Dans “Obsessions”, Bruno Medou n’hésite pas à s’attaquer à de grandes étendues d’eau, grand lac, fleuve, rivière. Des parcours qui sont très difficiles d’approche avec les techniques de pêche au coup “classiques”. La pêche au feeder est la mieux adaptée dans ces situations pour explorer les populations de poissons blancs de ces grands espaces aquatiques, et c’est dans ce contexte que les réflexions de Bruno Medou raisonnent avec mon vécu feeder. Il y a beaucoup de parallèles à faire avec l’approche des pêcheurs de carpes, tout comme ils sont de leur coté de plus en plus nombreux à s’intéresser au pêches rapides au method feeder. Comme quoi les cloisons du monde de la pêche entre carpe et feeder ne sont pas si étanches !

> Vous trouverez le DVD Obsessions sur le site de Bruno Medou

bruno-medou-carpe-obsessions-5

bruno-medou-carpe-obsessions-3

A propos Vincent Hurtes

Pêcheur passionné je partage ma passion sur le site peche-feeder.com depuis 2010 / Journaliste pour le magazine "La Pêche et les poissons" depuis 2014. Capitaine adjoint de l'équipe de France de pêche au feeder --- Contact

3 Commentaires

  1. Ahhh Bruno Medou…..Quelque part lorsque je pêchais encore en batterie il n’y a encore pas si longtemps je m’inspirait très souvent de ses récits et j’en prenais de la graine….on a tout a y gagner a lire ou prendre ses conseils
    Encore aujourd’hui je le lis (ou relis) très souvent sur le forum où je fais partie du staff (carpealsace.com)

    Ce gars là est juste formidable, d’une simplicité et d’une gentillesse extrême, et ne s’est jamais pris pour ce qu’il n’est pas…Chapeau l’artiste 🙂
    Merci Vincent de nous faire profiter de cela (toi tu es également un de ceux là qui ont tout compris) 😉
    Et merci a Bruno pour sa vision et ses reportages ….décidément on ne s’en lassera jamais

  2. Je suis d accord avec toi Vincent la peche au feeder et la peche en « batterie » peuvent apprendre l’une de l’autre. Parfois lorsque je peche la carpe en « batterie » dans des plans d eau tres sauvages, je me rends compte que la peche au feeder serait plus efficace. A contrario, pour la plus grosse carpe que j ai eu la chance de capturer au feeder, je m etais inspiré de la peche en « batterie » en realisant un tres gros amorcage en marge de mon coup principal et en attendant que ca parte. Et d ailleurs j avais utilise un moulinet debrayage, un shimano baitruner dl400fa que tu nous avais conseille il y a quelques temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *