Accueil / Brème / GURU MASTERS compétition de pêche au coup en hollande

GURU MASTERS compétition de pêche au coup en hollande

Retour sur ma participation au GURU Masters à Spuiboezem Pays Bas

Le 11 juin dernier j’ai participé à une compétition de pêche au coup en Hollande intitulé GURU Masters. Chapeautée par la marque GURU, cette épreuve est la première organisée par la marque anglaise sur le continent, un évènement que je ne voulais pas manquer !

spuiboezem-fishing-guru-master

Entre terre et mer

C’est au sud de la Hollande à la frontière belge, proche de Anvers que le rendez vous est donné. Le parcours est un très grand réservoir qui sert de tampon entre un canal grand gabarit et l’estuaire de l’Escaut. Entre eau douce et eau salée, ce grand étang artificiel est caractérisé par une faible profondeur uniforme d’environ 1,2m. Le cadre est aussi dépaysant, on pêche sous les éoliennes au beau milieu d’un troupeau de moutons. Côté poissons, on trouve des carpes et de grosses brèmes. Les carpes sont la cible régulière des très nombreux carpistes hollandais, autant dire que coté nourriture, tous les poissons du plan d’eau ne sont pas à plaindre.

guru-master-peche-feeder-hollande
Plan d’eau de Spuibozem

Avant de partir pour la Hollande (l’autre pays de la pêche) je n’ai pas trop d’infos, je suis obligé de préparer mon matériel de façon à m’adapter à tous les types de pêche. Je sais tout de même que ce plan d’eau est peuplé de grosses brèmes de 2 à plus de 3kg. Au vu des résultats des concours organisés sur le réservoir de Spuiboezem, la gagne va se jouer autour des 30 000 points (30kg) de brèmes. Le match dure 6 heures et cela fait une moyenne de 2 à 3 poissons par heure, pas vraiment une cadence infernale !

moutons-au-bord-de-leau-spuiboezem-pays-bas
Ce sont les moutons qui entretiennent les berges, ils cohabitent sans problèmes avec les pêcheurs !

Esches et amorce pour les grosses brèmes hollandaises

D’après les quelques infos que je possède, ces brèmes sont assez friandes de mini bouillettes, elles se sont habituées aux amorçages massifs des carpistes. Elles sont aussi sensibles à la farine de poisson. Sous les conseils de Sjors Milder, l’organisateur de l’épreuve, je prépare donc un mélange d’amorces dit 50/50, c’est à dire moitié sucrée, moitié salée. Il se compose de 0,5kg de Sensas 3000 Brème, 0,5kg de Sensas 3000 étang brune et 1kg de Ringer Dark pour la touche de farine de poissons. L’amorce sucrée et celle salée sont mouillées séparément, puis mélangées ensemble. Le mélange est sombre et très peu mouillé. L’objectif est d’avoir une amorce qui travaille très vite et aussi qui puisse absorber le jus des vers coupés que j’incorpore en grande quantité au fur et à mesure. Côté esches, là aussi je me fie aux quelques infos que j’ai récolté et pour les 6 heures de pêche, j’ai prévu large : 2kg de vers de terreaux (14€ le kg en Hollande…), 1l de casters, 0,5l de gozzers blanc (les asticots colorés sont interdits ici). Pas de limitation en quantité d’èches ni d’amorce, seul le fouillis et les vers de vases sont interdits. Toutes les techniques de pêche au coup sont autorisées, tous les types d’appâts ainsi que les différents modes d’amorçage.

Erreur numéro 1 : Partir battu

Je tire le secteur C au numéro 6, nous sommes tous très espacés sur ce secteur, au moins 25m, c’est très agréable. Compte tenue de ce plan d’eau très particulier pour moi, pêcheur Français, je prépare cette compétition en me disant “il faudra que tu prennes des risques pour faire la différence ». Cette posture d’infériorité, je l’adopte en raison du contexte “nouveau” auquel je suis confronté, un autre pays, un plan d’eau à la configuration particulière, pêcher la brème à la bouillette etc etc … Elle va me conduire à faire l’ensemble des erreurs suivantes.

3-secteur-de-15-pecheurs-spuibozem
3 secteurs de 15 Pêcheurs

Erreur numéro 2 : faire deux coups

Je débute le concours par une phase d’amorçage. Je réalise deux coups en cherchant à me démarquer de mes voisins. J’en crée un très proche à 25m de la berge que j’amorce à l’aide d’un Spomb (Baitrocket) avec uniquement des vers coupés. L’autre est à 65m du bord et amorcé au feeder avec de l’amorce, des asticots, des casters et très peu de vers pour commencer. Mon objectif est de bien signaler les deux coups et je dépose déjà en 10 minutes presque 1 kg de vers coupés. Malgré les 6 heures de pêche, je ne pourrais à aucun moment gérer les deux coups convenablement tant il faut rester patient et concentré pour concrétiser les rares touches qui se présentent. La faible profondeur est aussi un élément important dans ce choix. Compte tenue du rythme des captures, dès les premières touches au large, je délaisse presque définitivement le coup au bord sans jamais savoir s’il aurait été productif.

jerome-ravelet-guru-master-pays-bas
Jêrome Ravelet, l’autre pêcheur Français de ce GURU Masters.

Erreur numéro 3 : pêcher trop loin

Dans une si faible profondeur 1,2m, il est toujours capital de faire preuve de discrétion. Au feeder, cela veut dire diminuer le poids de sa cage et aussi sa dimension. En pêchant à 65m, difficile d’être discret, la distance implique l’utilisation de feeder de plus de 50gr surtout avec le vent qu’il y a aujourd’hui. La précision est du même coup amoindri alors que c’est une des clefs pour prendre ces brèmes vagabondes. Mes voisins pêchent beaucoup plus prêt à environ 40m, même s’ils n’utilisent pas forcément de petits feeders, ils sont sans aucun doute plus précis que moi qui lutte contre le vent à longue distance.

arjan-klop-guru-master
Arjan Klop a aussi pêché au waggler

Erreur numéro 4 : Un scion trop rigide

Pour pêcher à 65m, je n’ai utilisé qu’une canne montée avec un scion carbone de 2Oz. Très bon pour lancer à distance, il se montre trop rigide sur les touches de ces brèmes. Au bout d’une heure de pêche je n’ai enregistré encore aucune touche, je remarque que les autres pêcheurs ont un bas de ligne très court. Dès que j’adopte un bas de ligne de 20cm de long je commence à enregistrer mes premières touches. Pour garder tout de même un maximum de sensibilité je m’oriente vers un montage feeder à potence coulissante, je l’utilise désormais dans la grande majorité de mes parties de pêche. J’utilise un hameçon à oeillet GURU MWGB n°16 monté au cheveu avec un sytème Speed Stop. J’esche 2 gros tronçons de vers de terreaux en les enfilant sur le cheveux par la partie coupé.

breme-vers-de-terreaux
Gros terreaux pour belle brèmes.

J’ai rapidement abandonné les micro bouillettes comme l’ensemble des pêcheurs, pas assez efficaces. Au début, ces brèmes produisent de bonnes touches tant que le vent souffle, puis une fois le retour du calme, les touches deviennent des fausses touches. Incroyable, ces brèmes sont devenues extrêmement tatillonnes ! C’est la première fois que je suis confronté à un tel comportement de la part de cette espèce. Après un loupé quand je ramène mon montage, je constate que les vers sont sucés, aplatis et blanchâtres, complètement vidés de leur contenu, comme une chaussette d’asticot après une touche loupé de gardon ! Ces brèmes n’ont pas faim et ne doivent manger que le meilleur : le jus des vers et délaisser la chair ! Un scion plus sensible m’aurait certainement permis de déceler plus tôt ce comportement si particulier.

Erreur numéro 5 : faire trop d’erreur

Je ne sais pas si en gommant tout ces points j’aurais pu gagner le secteur mais je sais avec du recul que cela m’aurait permis de prendre quelques poissons de plus.
Ma première touche intervient au bout de 1h30, en suivant je réalise une belle série de 3 brèmes en l’espace d’une demi heure et reviens dans le rythme de mon voisin de gauche qui semble être le mieux placé. Puis plus de touches pour moi alors que mon voisin lui continue à prendre doucement. Au bout de 4 heures de pêche, j’ai seulement 1 ou 2 poissons de retard sur lui et je me dis que tout est encore possible. Je ralentis le rythme de mes lancers pour attendre les touches.

vincent-hurtes-guru-master-hollande

C’est à ce moment là qu’à ma droite, mon autre voisin commence à bien prendre. Deux places plus loin Steyn Van Oostwaard change aussi de rythme et réalise une dernière heure fantastique pour prendre la deuxième place du secteur juste derrière mon voisin de droite. A ma gauche, il se classe troisième de la quinzaine. Je termine 7ieme sur une place qui méritait mieux au vu des résultats de mes voisins. Mais pour moi l’essentiel est ailleurs et je suis très satisfait d’avoir participé à cette épreuve. A en croire la formule “on apprend de ses erreurs” on peut dire alors que j’ai beaucoup appris en hollande !!

7-bremes-feeder-hollande
Je termine avec 7 brèmes pour 14kg à la 7 ieme place du secteur, 20 ieme du concours.

classement-guru-masters

Le vainqueur est une pêcheuse !

Le gagnant de la première édition de ce GURU Masters est une gagnante, Anja Groot. Ce nom ne vous est peut être pas inconnu, elle a été championne du monde de pêche au coup en 2015. Elle gagne ici au feeder avec plus de 39kg de poissons. En plaisantant, elle nous annonce donc avoir pratiquement pris son poids en brème en 6h !
Vivement l’an prochain, histoire de voir si tout cela m’aura servi de leçon !

anja-groot-fishing-guru-master
Anja Groot gagne ce premier GURU Masters

Un grand merci à l’organisateur Sjors Milder pour son aide ainsi que tout les membres du team GURU Bénélux !
Merci aussi à Jérôme Ravelet pour son aide précieuse.

anja-groot-sjors-milder-guru-master

podium-guru-master-hollande
Les 3 premiers de chaque secteurs sont récompensés par de belles enveloppes !

Crédit photo Kevin Diederen pour Korda Europe.

Je vous invite à laisser vos questions en commentaires. Si vous ne voulez rien louper de peche-feeder.com vous pouvez vous abonner à notre newsletter en laissant simplement votre email dans le formulaire jaune dans la barre à droite.

podium-guru-masters-pays-bas

A propos Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Pigiste pour le magazine de pêche n°1 "La Pêche et les poissons" depuis 2014⎢Capitaine adjoint de l'équipe de France Feeder. ⎢Contact

Voir aussi

bernard-bodineau-capitaine-feeder

Le bilan du capitaine Bernard Bodineau

Avec le championnat du monde feeder 2016 en Serbie, se termine le mandat de Bernard …

6 commentaires

  1. 20 eme la je dit respect vincent
    tu tes bien battu
    avec encouragement

  2. Super article , trés belles photos et belle place pour un nouveau terrain inconnu pour toi.
    continue comme ca,et bonjour du Club de Pêche Francais de Berlin.

  3. Nice venue, good match and great winner.

  4. bien jouer merci ce super reportage

  5. Félicitations, de tels scores laissent rêveur. 20° je trouve cela super sachant que c’était une première fois. L’an prochain le retour d’expérience sera bénéfique.

  6. Merci à tous pour vos encouragements et compliments ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *