Accueil / Gardon / 2 journées de pêche très différentes dans un lac Irlandais

2 journées de pêche très différentes dans un lac Irlandais

Comment ne pas vous reparler de l’Irlande ?

Le championnat du monde 2014 fut le prétexte idéal pour partir pêcher en Irlande. 10 jours durant lesquels mon ami José et moi-même avons parcouru l’île d’émeraude du nord vers le sud, de Longford où nous avons découvert le fleuve Shanon jusqu’au sud pour suivre le championnat du monde feeder sur les berges du lac de barrage de Inniscarra.

lough-allua-feeder-petits-poissons-5
Difficile de s’imaginer pêcher la brème dans un tel décors !

Les coins de pêche sont ici très nombreux mais pas toujours très accessibles. En suivant les conseils que je partageais déjà avec vous en 2010 dans cet article “Préparer sa sortie de pêche avec Internet” j’ai réussi à trouver un poste remarquable à proximité du village de Coachford où se déroulait le championnat du monde. Avant d’arriver sur les berges de ce lac Allua, j’ai très peu d’informations, ci ce n’est quelques images de belles brêmes et de gros hybrides Rotengle X Brème qui sont d’ailleurs bien valorisées par les organes touristiques de l’île. Le paysage est magnifique, un véritable lac de montagne avec une eau limpide. Difficile de s’imaginer pêcher la brème dans un tel décor !

panoramique-peche-lough-allua-irlande

Premier jour à la recherche des beaux poissons !

Ce lac naturel est peu profond et descend vers le large en pente douce. Après s’être installé à l’irlandaise, waders et station dans l’eau de rigueur, j’attaque la pêche à longue distance en alimentant un coup avec beaucoup d’esches, casters, vers coupés et asticots rouges. Avec une eau aussi claire et si peu de fond, il me semble important d’aller pêcher dans le profond au milieu du lac : un habitat certainement plus propice à abriter les gros poissons blancs. Sur la berge, le fond semble très pauvre et me rappelle certains lacs de barrage de ma région, des gros graviers forment un fond plan et uniforme. Au large sur mon coup, c’est différent. Le fond est très meuble, mes feeders rocket de 40gr s’enfoncent profondément. Par moment le feeder revient rempli de fibres végétales marrons : de la tourbe !

lough-allua-feeder-petits-poissons-4

La pêche reste plaisante avec beaucoup, beaucoup de touches de petits gardons et petits hybrides. Le jeu consiste alors à éviter de prendre ces petits poissons pour conserver une chance de capturer les plus gros sur le fond.Finalement, point de gros poissons pour cette journée plaisante et dépaysante à tout point de vue. Mais il faut se rendre à l’évidence, je suis passé à côté de la pêche.

lough-allua-feeder-petits-poissons-7
Résultat de la première tentative

Deuxième tentative : Vitesse et petits poissons, mise en pratique de la leçon irlandaise.

Après ce résultat mitigé, vient le moment de suivre le championnat du monde feeder. Sur les berges du lac Inniscara, les enseignements sont nombreux pour les spectateurs. L’équipe d’Irlande, les locaux, base sa stratégie sur une pêche rythmée de petits poissons : gardons, petites plaquettes et hybrides. Le parallèle avec mon expérience sur le Lough Allua toute proche raisonne avec cette stratégie Irlandaise.

lough-allua-feeder-petits-poissons-3

Première chose que je remarque, aucun Irlandais n’utilisent de dégorgeoir. Vous pouvez voir en vidéo les pêcheurs Irlandais en action dans cet article à la suite de l’interview du capitaine. A l’issue du championnat, les pêcheurs Irlandais se classent deuxième. J’échange à la fin du match avec Brenton Sweeney (le capitaine) qui m’explique en détail leur stratégie. Une pêche de rappel rythmée avec des cannes courtes de 3 à 3,3m, de la tresse fine en corps de ligne et surtout une taille d’hameçon démesurée par rapport à la taille des poissons : des Kamasan B512 n°10 !!! Avec un tel crochet, inutile d’utiliser un dégorgeoir, le pouce et l’index suffisent !

kamasan-b512-hook
Kamasan B512 Hook

C’est décidé, de retour sur les berges du même lac Allua pour ce qui est mon dernier jour sur l’île, je vais pêcher à l’irlandaise ces petits poissons. Je n’ai plus d’esches et il faut se partager un quart d’asticots rouges pour deux pêcheurs. L’amorce qu’il me reste est trop claire, je la mouille avec de la mélasse pour l’assombrir et la rendre collante. Un gain de temps aussi pour lancer plusieurs fois le même feeder plein sans que l’amorce ne s’en échappe. Mettre du rythme et aller vite c’est le principe de cette technique. Ce lac m’offre un terrain de jeux formidable pour mettre en pratique la stratégie des Irlandais. Les petits poissons sont extrêmement nombreux, voraces et répondent à merveille. J’utilise un hameçon n°12 sur un montage potence classique.

lough-allua-feeder-petits-poissons-12

Comme les Irlandais, je ne sortirais pas mon dégorgeoir dans le but de gagner du temps ! La pêche s’effectue à courte distance moins de 15 m, j’ai du mal à croire que ces nuées de petits poissons puissent se rassembler en aussi grand nombre dans à peine 1m de cette eau cristalline, mais c’est bien ce qui se produit et finalement. Les Irlandais nous ont offert une belle leçon et la mise en pratique fut extrêmement enrichissante. Ce genre de pêche nous les pratiquons aussi en France … mais plus fréquemment sur des poissons chats !

lough-allua-peche-petits-poissons
J’ai bien appris la leçon Irlandaise !

A propos Vincent Hurtes

Editeur du site peche-feeder.com depuis 2010⎢Pigiste pour le magazine de pêche n°1 « La Pêche et les poissons » depuis 2014⎢Contact

Voir aussi

Le fameux jigga

Découverte d’une fishery anglaise Lindholme Lakes – Jour 1

C’est sous une météo typiquement anglaise… Grand soleil et forte chaleur… Que nous avons entamé …

Un commentaire

  1. Bel article.
    Sympa cette stratégie de pêche rapide de petits poissons.
    Optimiser son temps dur la distance, canne courte etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *